Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La sécurité humaine, ici                     La sécurité humaine, ici
Sources (*) :              
Marc Crépon - "La Culture de la peur - I. Démocratie, identité, sécurité", Ed : Galilée, 2008, p27

 

Illustration d'Alexander Ale xeieff (1929) -

La peur rend les individus apathiques, indifférents et incrédules, elle détruit leur désir, empêche toute singularisation et idiomatisation

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans sa lettre à Gustav Husak du 8 avril 1975, Vaclav Havel évoque la peur qui régnait à cette époque en Tchécoslovaquie. La peur est un affect qui restreint le champ des possibles : on ne peut plus être soi-même ni vivre dans la vérité. Elle entretient une menace sur les conditions de l'existence, incompatible avec un rapport à soi inventif et créatif. Dans les sociétés où elle règne, plus aucune relation morale ou politique n'est désirable. La société se divise, chacun ne songe plus qu'à se défendre. L'individu perd son identité et sa foi en l'avenir. Il ne cherche plus à lutter pour le droit et la justice. Il s'accommode de tout, y compris du pire. Il est pessimiste, déprimé, il cherche à fuir. C'est un asservissement spirituel, politique et moral, sur lequel le pouvoir joue méthodiquement.

La peur induit une perte de confiance généralisée. Toutes les formes d'espérance sont discréditées. Le contrôle, la surveillance, le fichage, la confiscation des singularités, le conformisme, les pratiques routinières, entraînent un repli calculé sur la sphère privée. L'individu qui consomme est désaffecté, paralysé. Un affect premier (peur ou angoisse) pré-confisque ses possibilités d'individuation. Il perd ses capacités d'attention à l'égard des autres individus, et aussi de la société. La culture cède la place au produit culturel. L'incrédulité généralisée menace la consistance de la société, étouffe les virtualités de chacun, qui sont par essence innombrables et imprévisibles.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Crepon
CreponSecurite

DI.LDI

UPeurDesir

Rang = Ppeur
Genre = MK - NG