Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Chaque instant ouvre l'histoire                     Chaque instant ouvre l'histoire
Sources (*) : Benjamin, l'histoire messianique               Benjamin, l'histoire messianique
Stéphane Mosès - "L'Ange de l'histoire, Rosenzweig, Benjamin, Scholem", Ed : Gallimard, 1992, pp25-26

 

Angelus Novus (Paul Klee, 1920) -

A chaque instant de l'histoire, un ange spécifique, unique, peut faire surgir du nouveau

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Gershom Scholem cite un texte talmudique selon lequel "à chaque instant, des anges sont recréés en foules innombrables pour chanter leur hymne devant Dieu avant d'être détruits et de disparaître dans le néant". Ces anges, toujours renouvelés, hantent l'oeuvre de Walter Benjamin. Chacun a sa qualité propre, ses virtualités messianiques irremplaçables. Leur voix passe, s'enfuit - ou s'accomplit dès aujourd'hui, au coeur de l'histoire, et subvertit les fondements du progrès et de la Raison historique. Le temps n'est plus pensé comme un axe orienté, un fleuve qui coule ou une ligne droite où se succèdent passé, présent et avenir, mais comme une juxtaposition d'instants uniques, non totalisables. La fulguration d'un instant présent, vécu dans son intensité, interrompt le déroulement des jours.

Ces "anges de l'histoire" renvoient à une conception du temps historique comme création permanente, où toute son énergie est concentrée dans le temps actuel. Le souvenir est réinventé à chaque instant, tandis que la crainte, l'espoir, la patience ou l'impatience projettent leur tendance dans le futur. Pourtant le présent n'est ni éphémère, ni furtif [ce n'est pas le présent de l'immédiateté présentiste] : c'est une actualité qui mine la cohérence du temps historique, le fait sortir de ses gonds.

 

 

Dans la cinquième thèse de son "Essai sur la philosophie de l'histoire", Benjamin commente ce tableau de la façon suivante : "Il existe un tableau de Klee qui s'intitule «Angelus novus». Il représente un ange qui semble avoir dessein de s'éloigner du lieu où il se tient immobile. Ses yeux sont écarquillés, sa bouche ouverte, ses ailes déployées. Tel est l'aspect que doit avoir nécessairement l'ange de l'Histoire. Il a le visage tourné vers le passé. Où se présente à nous une chaîne d'événements, il ne voit qu'une seule et unique catastrophe, qui ne cesse d'amonceler ruines sur ruines et les jette à ses pieds. Il voudrait bien s'attarder, réveiller les morts et rassembler les vaincus. Mais du paradis souffle une tempête qui s'est prise dans ses ailes, si forte que l'ange ne les peut plus refermer. Cette tempête le pousse incessamment vers l'avenir, auquel il tourne le dos, cependant que jusqu'au ciel devant lui s'accumulent les ruines. Cette tempête est ce que nous appelons le progrès".

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Moses_Stephane
MosesHistoire

CC.LDD

BenjaminHistoire

GD.LDG

VHistoireAnge

Rang = LGange
Genre = MJ - NA