Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Benjamin, l'aura                     Benjamin, l'aura
Sources (*) : La survie des lucioles               La survie des lucioles
Stéphane Mosès - "L'Ange de l'histoire, Rosenzweig, Benjamin, Scholem", Ed : Gallimard, 1992, p165

 

Venise, nuit sans toile (P. Delayin, 25 fevrier 2010) -

A l'époque moderne, alors que la révolution industrielle détruit l'aura, on ne remarque plus le moment où les étoiles apparaissent ou disparaissent dans le ciel des grandes villes

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Walter Benjamin fait remarquer, dans le Livre des Passages (1927-40, inachevé), qu'à l'époque du triomphe de la technologie et de la civilisation des masses, à l'aube comme au crépuscule, l'éclairage artificiel efface les moments de transition. On oublie les étoiles, que Baudelaire (archétype du poète de la modernité) n'évoque jamais dans son oeuvre. La métaphore kantienne du sublime, "La loi morale en moi et le ciel étoilé au-dessus de ma tête", n'aurait pas été inventée par un citadin. Dans le ciel sécularisé, les lointains ne sont plus représentés par des étoiles. L'éclairage urbain engendre une "beauté moderne" dépourvue d'aura, fondée sur l'esthétique du choc (ruptures, dissonances) plutôt que sur celle de l'éloignement. On ne perçoit plus l'unité synesthétique des sensations ni les analogies cosmiques - bien qu'elles restent en arrière-fond de notre sensibilité, comme le souvenir d'une félicité perdue ou comme la trace magique d'un modèle culturel archaïque.

Dans un monde privé de la profondeur des lointains, dont les lucioles ont disparu et où le ciel brille comme un "astre sans atmosphère" [formule de Nietzsche citée par Benjamin], la tâche de l'historien est de recueillir, dans le présent, les "étincelles d'espérance" enfouies dans le passé et de les faire revivre comme des citations de textes anciens dans un nouveau contexte.

 

 

Photo prise dans la nuit de Venise, le 25 février 2010. Le ciel noir se reflète sur le canal noir.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Moses_Stephane
BenAura

JE.LJE

DidiLucioles

DR.LRE

WModerneAura

Rang = Oaurarevind
Genre = MP - DET