Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Stéphane Mosès - "L'Ange de l'histoire, Rosenzweig, Benjamin, Scholem", Ed : Gallimard, 1992, p198

 

Assomption de la Vierge (Anibal Carrachi, 1590) -

En tant qu'elle tente, par sa profusion d'images, de restaurer le sens perdu, l'allégorie baroque marque les débuts de la modernité

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est la thèse de Walter Benjamin dans L'origine du drame baroque allemand (1928). C'était une époque où le monde se sentait déserté par la grâce divine. Il le ressentait comme un malheur, le signe de sa perdition. Incapable de faire son deuil de la perte, il sombrait dans la mélancole. Benjamin rapproche sa propre mélancolie de celle de la Contre-Réforme. Notre culture irrémédiablement profane s'éloigne encore plus des noms originels. Elle chute dans l'abîme du bavardage, le désordre sans fin des significations, la déchirure des signes. En voulant désespérément donner du sens, elle creuse davantage le gouffre.

Avec la prolifération des images allégoriques, l'humanité se coupe de la vérité. Ses facéties (ornements, volutes, fragments) sont en forme de tête de mort. Ce sont des fétiches qui ne renvoient à rien, de pures variations arbitraires comme la mode, des ruines théatrales que contemple un spectateur pétrifié dans une dynamique temporelle statique. Replié dans la représentation, il sombre dans le pessimisme et la décadence.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Moses_Stephane

WBaroque

Rang = WBaroque
Genre = MR - IB