Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Rien de nouveau sous le progrès                     Rien de nouveau sous le progrès
Sources (*) : Technique calculable, incalculable               Technique calculable, incalculable
Stéphane Mosès - "L'Ange de l'histoire, Rosenzweig, Benjamin, Scholem", Ed : Gallimard, 1992, p230

 

Usine abandonnee, quelque part en Russie -

La notion de progrès en tant qu'elle désigne ce qui est déjà là, dans l'éternel retour du Même, et continue à aller, voilà la catastrophe

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Cette formulation est issue d'un passage de Walter Benjamin dans le Livre des Passages (p491). Il ne s'agit pas de condamner le progrès lui-même, mais l'idéologie du progrès : une conception de l'histoire fondée sur un temps continu et homogène, régi par le principe de causalité. La catégorie fondamentale du matérialisme historique, tel que Benjamin le conçoit, n'est pas le progrès, mais l'actualisation. Quand il analyse un objet ou une image, il s'intéresse à la nouveauté radicale dont il est porteur, il l'arrache à la continuité du processus historique. S'il y a progrès, il est indéterminé. Il n'émerge pas dans les continuités, mais dans les intermittences.

Avec l'émergence du nazisme, on ne peut plus croire dans le caractère inéluctable du progrès historique. La croyance quasi religieuse dans le triomphe final du Bien, héritée du scientisme et copiée sur le modèle du progrès technique, ne tient pas compte des régressions de la société. Elle croit que c'est l'humanité elle-même qui progresse, alors que ce ne sont que ses connaissances. Elle a confiance en un progrès indéfini et irrésistible, selon la théodicée dont les Lumières ont hérité de la théologie chrétienne.

 

 

Mais le temps n'est pas homogène. Chaque instant est unique, incomparable. La vigilance politique, c'est être attentif à l'unicité des situations. D'infinies possibilité de renouvellement s'ouvrent dans le présent (ce qui va venir, et non pas ce qui est déjà là). Tel est le "faible pouvoir messianique" qui nous est dévolu.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Moses_Stephane
ProProgres

BQ.LDD

TechniqueIncalculable

KJ.LJK

UProgrès

Rang = OProgres
Genre = MK - NP