Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Marc Crépon                     Marc Crépon
Sources (*) :                
Marc Crépon - "La Culture de la peur - I. Démocratie, identité, sécurité", Ed : Galilée, 2008,

La Culture de la peur - I. Démocratie, identité, sécurité (Marc Crépon, 2008) [LCDLP]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p11. Introduction

- p19 : I. Peur et individuation

- p49 : II. Sécurité humaine et sécurité de l'Etat : une relation ambivalente

- p79 : III. L'objet de l'angoisse : un monde invivable

p105 : La peur des étrangers

-------

Dans les sociétés occidentale s'est mise en place une culture de la peur qui présente certains points communs avec les régimes de terreur qui ont existé, avant 1989, en Europe de l'Est. C'est une peur entretenue par des discours politiques qui divisent, fractionnent, replient chacun sur soi. Qu'il s'agisse de l'environnement, de la santé ou de l'emploi, chacun se sent menacé par des cibles indéterminées ou désignées (délinquants, voyous, etc...). Les individus deviennent apathiques, indifférents, incrédules, incapables de désir. Comment agir contre cela? Il faut défendre la sécurité humaine dans ses aspects vitaux, individualisés, différents pour les uns ou les autres, et soutenir une culture où les idiomes singuliers ouvrent à l'hétérogénéité.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Il faut, ici et maintenant, faire passer la sécurité humaine avant la sûreté de l'Etat]

La culture transforme les idiomes singuliers en idiome commun; en devenant publique, elle se fait l'instrument du partage et de la désappropriation

La culture de la peur est indissociable d'une culture de l'ennemi, qui ronge les démocraties

La peur rend les individus apathiques, indifférents et incrédules, elle détruit leur désir, empêche toute singularisation et idiomatisation

L'objet de la sécurité humaine est de protéger le "noyau vital de toutes les vies humaines" tel que les individus se le donnent singulièrement, et y font face communément

La Culture de la peur - I. Démocratie, identité, sécurité (Marc Crépon, 2008) [LCDLP]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
CreponParcours

B2.008

YYA.2008.Crépon.MarcRang = YYA_CreponMarc_LCDLP
Genre = -