Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le phallus, phallocentrisme                     Derrida, le phallus, phallocentrisme
Sources (*) : Derrida, la dissémination               Derrida, la dissémination
Jacques Derrida - "Glas", Ed : Galilée, 1974, p55

 

Les traductions de la "La tete de Meduse" (Freud, 1922) -

Ecrire dans la mouvance derridienne

Assumer ou dénier la castration, cela revient au même : c'est donner un sens au phallus, lequel n'a ni lieu, ni trajet, ni signification, ni aucune possibilité de relève

Ecrire dans la mouvance derridienne
   
   
   
Glas, Hegel et les Juifs Glas, Hegel et les Juifs
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Ici se combinent les problématiques de la coupure (*), de la castration (*) et du phallus (*) avec l'étrange pratique derridéenne de la citation-dissémination (*, **). Reprenons dans un ordre pas plus logique ni illogique qu'un autre.

1. Dans Glas, Jacques Derrida explique que les analyses plutôt désobligeantes de Hegel sur le peuple juif dans L'esprit du judaïsme [texte de 1898-99 qu'il ne publiera pas de son vivant, mais que la suite viendra confirmer] peuvent être lues comme une crainte de la castration. Hegel n'emploie pas ce mot, mais [selon Derrida], il met en oeuvre le concept. Si les juifs sont si isolés, si obstinés et étrangers à la dialectique de l'amour, c'est parce qu'ils sont attachés à la coupure - et Hegel d'en donner une illustration : comme la tête de la Gorgone, ils transforment tout en pierre. Certes, la Gorgone est grecque et non pas juive - mais tant pis, le grand philosophe de l'esprit n'a pas trouvé d'autre exemple [on peut considérer cela comme un lapsus].

2. Dans une longue citation de la colonne de gauche de la p56, Jacques Derrida cite la quasi-intégralité du texte posthume de Freud (écrit en 1922), das Medusenhaupt (La tête de Méduse). Voici la dernière phrase de ce texte, telle que Jean Laplanche l'a traduite dans les Oeuvres Complètes de Freud : "Reste que pour soutenir sérieusement cette interprétation on devrait suivre la genèse de ce symbole de l'horreur isolé, dans la mythologie des Grecs et ses parallèles dans d'autres mythologies".

3. Jacques Derrida ne cite aucune traduction existante, il traduit lui-même [assez librement, et même très librement] en mettant le texte de Freud entre guillemets. A l'intérieur des guillemets, on peut lire les deux dernières phrases suivantes : "Lapidairement, pour déposer ici la chaîne infiniment ouverte et retournée de ces équivalences : pierre - tombe - érigé - roi - de - mort, etc. La dissémination y aura toujours menacé la signification". Sur la base de cette traduction [sans doute discutable], le texte de Freud introduit au concept [derridéen] de la dissémination.

4. Cette pratique de la citation - traduction - réécriture est généralisée dans Glas. Ce n'est pas une exception, ni une erreur, ni une tromperie, mais un choix théorique. Traduire, c'est disséminer, et traduire un texte sur la castration, c'est le disséminer.

Ce que Hegel ne supporte pas chez les Juifs, c'est que le vide [celui du Temple, celui du samedi, ou encore celui qui résulte de la circoncision] ne conduise pas à quelque chose de plus élevé (l'esprit, la beauté, l'amour). On ne peut ni le sublimer, ni l'assumer, ni le dénier. Il n'a aucun sens, ne conduit à aucune maîtrise. C'est un vide étranger, une castration pure, injustifiable.

 

 

En haut, une photocopie partielle de la traduction par Jean Laplanche du texte de Freud, La tête de Méduse (Oeuvres Complètes, Vol XVI, p164).

En bas, une photocopie partielle du texte de Jacques Derrida, Glas (p56, colonne de gauche).

Derrière, une reproduction très partielle d'une photographie sur laquelle on peut deviner des jambes de femme et des tentacules de méduse.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPhallus

BE.LBE

DerridaDissemination

UG.LUG

DerridaIdixa

KP.LKP

GlasJudHeg

GO.LLK

UPhallusCastration

Rang = VCastration
Genre = MR - CIT