Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 

 
     
Edouard Manet                     Edouard Manet
Sources (*) : 1860 : l'adresse au spectateur               1860 : l'adresse au spectateur
Michael Fried - "Le modernisme de Manet, Esthétique et origines de la peinture moderne, tome 3", Ed : Gallimard, 2000, p28

 

Hommage a Delacroix (Fantin-Latour, 1864) -

Manet appartient à une génération, dite de 1863, qui fait largement appel à la citation et au réemploi de l'art du passé, une pratique inhabituelle à l'époque

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Paradoxalement, devant la figure de Delacroix qui défendait l'unité du tableau, Fantin-Latour juxtapose des figures à l'orientation disparate, qui dévisagent presque toutes le spectateur, tournant le dos à Delacroix et mettant en question l'unité de l'oeuvre.

 

 

C'est Michael Fried qui baptise ainsi cette génération qui s'est constituée vers 1861 autour du tableau de Manet Le chanteur espagnol, et du Salon des Refusés de 1863. On peut reconnaître sur le tableau ci-dessus peint par Fantin-Latour, né en 1836 (en chemise blanche) (tableau lui-même inspiré par le Banquet des officiers de la garde civile de Saint-Hadrien de Frans Hals (1627) et Les échevins de la ville de Paris de Philippe de Champaigne (1647-48) Whistler (né en 1834), Alphonse Legros (né en 1837), Manet (né en 1832). Gustave Courbet (le réalisme) est indirectement représenté par Champfleury, tandis que le portrait de Delacroix témoigne de leur désir de rattachement au romantisme et la présence de Baudelaire de leur engagement moderne.

A cette époque, des critiques comme Baudelaire, Zola ou Zacharie Astruc (qui défendaient ces peintres) valorisaient l'imagination, ils considéraient que le peintre devait d'abord être lui-même et n'appréciaient guère que les peintres s'inspirent des oeuvres de la tradition. Ils critiquaient l'éclectisme comme la parodie. Et pourtant cette génération a ressenti le besoin de revenir à ces oeuvres. C'est (entre autres) le cas de Legros (par les maîtres italiens et flamands), Fantin-Latour et Puvis de Chavanne (par les peintres de la Renaissance italienne), Théodule Ribot (pour avoir pastiché Ribera), Gustave Moreau (pour sa relation à Mantegna, Carpaccio et d'autres), Whistler (par la peinture chinoise ou japonaise) et bien entendu Manet pour plus d'une oeuvre, du Déjeuner sur l'herbe (d'après Raphaël) à Olympia (d'après Titien, Ingres et Goya).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
ManetParcours

BF.LFF

FriedAdresse

HE.LKE

WManetGeneration

Rang = WManetGeneration
Genre = MR - IB