Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'opticalité moderniste                     L'opticalité moderniste
             

 

-

Greenberg (Modernist Painting pp71-2), cité par Michael Fried.

[La peinture moderniste formule la question picturale selon une expérience purement optique, qui renonce au modelé et à tout ce qui pourrait connoter le toucher]

   
   
   
                 
                       

logo

 

Traditionnellement, on oppose dans la peinture la couleur et le dessin, ce qui renvoie à des données complexes de l'expérience visuelle. En renonçant aux ombres, à la perspective et au modelé, les impressionnistes ont simplifié cette expérience. En laissant voir leurs coups de pinceau, ils ont contribué à promouvoir un illusionnisme purement optique, bidimensionnel, une expérience uniquement visuelle [qui n'était peut-être que la conséquence de l'émergence de la photographie]. C'est le début du modernisme, qui se caractérise par le fait que chaque art se concentre sur son medium (l'essence de la peinture est d'ordre visuel, et non pas tactile). Le sentiment qu'il fallait apprendre à voir autrement a été ressenti par les contemporains vers 1870-75. En renonçant au modelé, on écartait également les intentions psychologiques et philosophiques. Déjà Manet était peintre et seulement peintre. Il était un oeil et peignait par les yeux et seulement par les yeux (ni par l'imagination, ni par le raisonnement). Cézanne s'est attaché à réduire toutes les surfaces à des plans frontaux purement visuels.

-------

On peut objecter à cette thèse de Clement Greenberg que cette dimension optique [incontestable] n'est qu'un des aspects d'un plus vaste mouvement, d'un bouleversement dont le cubisme, par exemple, a été le symptôme.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La peinture moderniste écarte le facteur tactile (ombre et perspective) pour privilégier la visualité pure

-

S'il y a un art de la photographie, la vérité s'y révèle dans le système d'un appareil optique, sans qu'on puisse en arrêter la jouissance

-

Pour les impressionnistes, la beauté est sous les yeux, dans le présent, dans la vérité, dans la vie

-

La découverte de Cézanne est qu'il est possible à l'oeil, en suivant de très près la direction des surfaces, de résoudre toute substance visuelle en un continuum de plans frontaux

-

L'irruption du coup de pinceau a été le coup de grâce asséné au formidable pouvoir du mimétisme et de l'illusion dans la peinture

-

Le cubisme ne nous aurait pas passionnés comme il l'a fait s'il n'avait été qu'une affaire purement optique

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Greenberg
ModernismeOptique

AA.BBB

FO_ModernismeOptique

Rang = PModernisme
Genre = -