Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cogito cartésien                     Le cogito cartésien
Sources (*) :              
René Descartes - "Oeuvres", Ed : Pléiade - Gallimard, 1953, p272 - Méditations

 

Illusion d'optique -

Si la source de vérité n'est pas un Dieu, mais un mauvais génie aussi trompeur que puissant, alors il ne me reste qu'à suspendre mon jugement pour qu'il ne puisse rien m'imposer

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Une fois dans sa vie, il faut tenter de se défaire de toutes les opinions reçues jusque là. Comment faire? Il n'est pas nécessaire d'examiner chaque opinion en particulier. Il suffit de s'attaquer aux principes sur lesquelles elles s'appuient. Quand les vérités viennent des sens, il faut s'en méfier, car ils sont trompeurs. Je peux douter de tout ce qu'ils proposent, y compris que mes mains et mon corps soient à moi. Qu'est-ce qui me prouve que je ne suis pas fou? Que je ne suis pas en train de rêver?

Toutes les sciences qui dépendent des sens sont douteuses et incertaines. Mais qu'en est-il de l'arithmétique ou de la géométrie? N'est-il pas vrai qu'un carré a quatre côtés, même en rêve? Peut-être pas, si l'on suppose qu'un Dieu trompeur me trompe chaque fois que je compte les côtés d'un carré. D'ailleurs un Dieu pourrait m'avoir fabriqué de telle façon que je me trompe toujours. Dans ces conditions, il n'est rien dont je ne puisse douter. Ne pouvant rien trouver de constant ni d'assuré, je ne peux rien faire d'autre que suspendre mon jugement. Ce n'est pas facile, car je suis habitué à considérer comme vraies toutes sortes de choses quotidiennes. Il faut un effort pénible et laborieux pour y résister, mais cet effort est le seul qui puisse me laisser penser que ma liberté n'est pas elle-même un songe.

 

 

Je peux douter de tout, mais n'est-il pas certain que je pense, et donc que je suis? Lorsque je conçois un objet, ce n'est pas par l'imagination, mais par mon esprit.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Descartes
DescartesCogito

DG.LDG

ODieuTrompeur

Rang = ODieuTrompeur
Genre = MK - NG