Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Satisfactions substitutives                     Satisfactions substitutives
Sources (*) : Sigmund Freud               Sigmund Freud
Sigmund Freud - "Oeuvres complètes de Freud, 1926-1930 (tome XVIII)", Ed : PUF, 1994, p261 - Malaise dans la civilisation

 

Citation de Goethe, choisie par Freud -

[Pour supporter les difficultés de la vie, nous ne pouvons pas nous passer de satisfactions substitutives : la religion, l'art, la science ou encore les drogues, la beauté, l'amour]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Trop de douleurs, de déceptions et de tâches insolubles remplissent notre vie. Pour les supporter, il nous faut l'aide de quelques remèdes ou adjuvants. Certains cultivent leur jardin, comme le conseille Voltaire à la fin de son Candide, d'autres préfèrent la connaissance scientifique, la sagesse orientale, la religion ou les illusions de l'art.

Malgré tout, faute de trouver une finalité à leur vie, les hommes aspirent au bonheur. Le principe de plaisir, qui domine le fonctionnement de l'appareil psychique depuis le début, a deux faces : éviter le déplaisir et rechercher le plaisir. Il se heurte à de fortes oppositions qui viennent de l'extérieur, de l'intérieur (le corps propre) et aussi des autres hommes, ce qui est peut-être le plus douloureux. Les satisfactions pulsionnelles n'étant qu'épisodiques, nos possibilités de bonheur sont limitées. Il nous faut accepter le principe de réalité (plus modeste que le principe de plaisir) - et bien souvent mettre la prudence avant la jouissance. Cela peut conduire soit à contribuer au développement de la culture en tentant de maîtriser la nature pour le bonheur de tous, soit à la névrose, à l'isolement, à l'intoxication par les drogues ou au rejet radical des pulsions, comme dans la sagesse orientale. Pour certains, peu nombreux, il y a aussi la possibilité de la sublimation. En déplaçant les buts pulsionnels, on trouve des satisfactions auxquelles le monde extérieur ne peut pas s'opposer. L'amateur d'art, qui admire les oeuvres ainsi produites, peut faire jouer sa fantaisie sans se soucier des exigences de la réalité. C'est pour lui une consolation dans la vie et une source de plaisir. Jouir de la beauté d'un objet se situe dans le prolongement du lien amoureux, qui dérive lui-même toujours des déplacements de la sensibilité sexuelle.

Pour tenir la souffrance à distance, l'un des procédés les plus répandus est l'amour. Mais la civilisation ne peut survivre sans lier libidinalement entre eux plus de deux êtres - ou des foules entières, ce qui va contre la nature même de l'amour (qui pousse à la fusion de deux êtres sexuellement attirés l'un par l'autre). Si la culture invite à "aimer le prochain comme soi-même", c'est parce que les tendances profondes de l'humain vont exactement dans l'autre sens (l'agressivité, la haine, le meurtre). Il n'est d'amour universel que par inhibition des pulsions sexuelles quant au but, un mécanisme analogue à celui de la tendresse fraternelle, de l'amitié ou de l'art.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La culture repose sur le renoncement pulsionnel; elle postule la non-satisfaction de puissantes pulsions qui sont la cause des hostilités contre lesquelles elle a à combattre

-

En poussant une foule d'hommes à se lier libidinalement entre eux, la culture doit restreindre et détourner l'amour sexuel - une trahison de l'Eros, qui n'unit que deux êtres

-

S'il faut "aimer le prochain comme soi-même", c'est parce que la nature humaine pousse dans l'autre sens : l'humain tend à agresser autrui, le haïr, l'exploiter, l'humilier et le tuer

-

[Par la sublimation qui déplace la libido vers d'autres buts pulsionnels, l'appareil psychique trouve des satisfactions moins dépendantes des réponses du monde extérieur]

-

La beauté dérive de la sensibilité sexuelle; elle est le modèle exemplaire d'une "pulsion inhibée quant au but"

-

Les drogues donnent : (1) un plaisir immédiat; (2) en rendant inapte à la réception du déplaisir, un sentiment d'indépendance à l'égard du monde extérieur

-

Le yoga ou la sagesse orientale protègent des souffrances en tuant les pulsions

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Freud
FreudSubstituts

AA.BBB

FreudCheminements

GD.LDF

FS_FreudSubstituts

Rang = LSubstituts
Genre = MR - CIT