Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Satisfactions substitutives                     Satisfactions substitutives
Sources (*) : Le beau et le sexuel               Le beau et le sexuel
Sigmund Freud - "Oeuvres complètes de Freud, 1926-1930 (tome XVIII)", Ed : PUF, 1994, p270- Malaise dans la civilisation

 

Etude de Campaspe (John William Godward) -

Sur les pulsions

La beauté dérive de la sensibilité sexuelle; elle est le modèle exemplaire d'une "pulsion inhibée quant au but"

Sur les pulsions
   
   
   
Sur la sublimation Sur la sublimation
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Certains cherchent le bonheur dans la beauté, d'autres dans l'amour. Dans un cas comme dans l'autre, un objet restreint du monde extérieur est choisi pour concentrer sur lui l'aspiration au plaisir. Qu'il prenne l'aspect d'une forme, d'un geste humain, d'un paysage, d'une création artistique ou scientifique, l'objet beau remémore les objets qui ont été appréciés pour la première fois lors dans la petite enfance. Il dédommage de bien des insatisfactions et des souffrances. Faisant usage du caractère déplaçable de la libido, il inhibe les instincts dangereux et les remplace par un attachement affectif à des objets. Aimer et être aimé, voilà certainement le plus grand plaisir. Mais comme ce plaisir expose à des dangers (par exemple celui d'être abandonné par l'objet), on peut préférer d'autres émotions moins risquées. L'avantage de l'esthétique, c'est que la satisfaction n'est pas entièrement abandonnée. La restriction n'est que partielle : elle porte sur l'inhibition de la pulsion quant au but (on remplace l'accouplement sexuel par d'autres buts).

La science de l'esthétique a apporté peu d'éclaircisssements sur les mécanismes du beau, et [dixit Freud], la psychanalyse a peu à en dire, sauf sur le fait que ce qu'on qualifie de "beauté" ou d'"attrait" est originellement lié à l'objet sexuel. Les organes sexuels en eux-mêmes ne sont pas jugés beaux, même s'ils sont excitants. Pour qu'il y ait beauté, il faut que la pulsion à leur égard soit inhibée. On choisit pour cela des signes secondaires sur lesquels les pulsions peuvent être transférées.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Freud
FreudSubstituts

HD.LDJ

BeauteSexe

FD.LDD

InsuPulsion

GM.LMM

FreudSublimation

EE.LEE

UBeaute

Rang = ObEAUTE
Genre = MR - IB