Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'archive                     Derrida, l'archive
Sources (*) : Pulsion de mort               Pulsion de mort
Jacques Derrida - "Mal d'archive", Ed : Galilée, 1995, pp24-25

 

Anarchive et pulsion de mort (Louise Tehanne, 2011) -

Derrida, la trace

La pulsion de mort est "anarchivique" : elle travaille à détruire l'archive, y compris ses propres traces

Derrida, la trace
   
   
   
Derrida, le mal radical Derrida, le mal radical
Oeuvre archivée, anarchivante               Oeuvre archivée, anarchivante  
Derrida, la mort                     Derrida, la mort    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

La pulsion de mort est irréductible, originaire. C'est une nécessité toujours au travail. Comme elle opère en silence, ne se présentant pas comme telle, ne laissant pas de trace ou travaillant à effacer ses traces, elle est difficile à saisir (plus difficile que les pulsions libidinales). On n'en devine que les reliquats. Sa vocation au silence ne devrait laisser derrière elle aucun document : ni monument, ni archive, rien d'autre que le désordre ou l'anarchie - quoiqu'il lui arrive de se déguiser, et alors il en reste l'obscure beauté du beau (cf que Freud appelle sublimation). Mais derrière ce masque érotique, elle reste insaisissable. Sa mémoire est inconsignable. Elle ne revient ni par anamnésie ni par hypomnésie - ces auxiliaires ou aides-mémoire qui stabilisent les significations. En ce lieu - qui est [aussi] celui de l'archive, la mémoire est originellement et structurellement défaillante.

Dans Malaise dans la civilisation (1929-1930), Freud fait remarquer que cette nouveauté proposée dix ans plus tôt a déclenché partout des résistances (y compris en lui-même). On admet difficilement qu'il existe une perversion radicale, une pulsion de perte, de mort, d'agression et de destruction - mais dès lors que cette notion est introduite dans la théorie, elle s'y imprime, elle entraîne une mutation à l'intérieur de sa propre institution théorique, elle se transforme en thèse irrésistible et diabolique.

 

 

Voilà qui ne se discute plus, impossible de penser autrement.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArchive

HF.LFF

InsuPulsionDeMort

CT.LDD

DerridaTrace

CF.LFD

DerridaMalRadical

GC.LDF

ArchiOeuvreArchive

LE.LLE

DerridaMort

KD.LKK

UAnarchive

Rang = NAnarchive
Genre = DET - DET