Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'archive                     Derrida, l'archive
Sources (*) : Derrida, la mémoire               Derrida, la mémoire
Jacques Derrida - "Mal d'archive", Ed : Galilée, 1995, pp26-27

 

Monument a Goethe (Caspar David Friedrich, 1832) -

Derrida, le supplément

L'archive est hypomnésique : c'est une répétition, un supplément accumulé en ce lieu extérieur où la mémoire, reproduite et consignée, défaille structurellement

Derrida, le supplément
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida introduit le concept d'archive à partir de la pulsion de mort freudienne. Cette pulsion irréductible, originaire, opère en silence. C'est une triple contrainte : répétition, agression et destruction. Comment cela est-il possible? Comment répéter et détruire en même temps? C'est l'expérience vivante qui est détruite. La mémoire concrète (l'anamnèse) est effacée et remplacée par un dispositif documentaire, un monument, un aide-mémoire (supplément) qui se stabilise en archive, en consignation, en idéal ou en signification. A l'intériorité se substitue un lieu extérieur, un lieu de reproduction ou de ré-impression [mais ce lieu extérieur est aussi intérieur, comme dans le cas de la circoncision].

En même temps qu'elle conserve, l'archive détruit. L'accumulation de documents sur un support externe ruine la mémoire; elle brûle l'archive même qu'elle constitue.

La mise en ordre monumentale implique qu'à même ce monument, il y ait destruction. Ce n'est pas un oubli a posteriori, mais a priori, en son coeur même. L'archive est aussi an-archive. Cette dépense, cet investissement, cette accumulation et consignation de mémoire se contredit elle-même. Elle est hypomnésique [insuffisance de mémoire par opposition à l'hypermnésie, excès de mémoire], elle pousse à l'amnésie [perte partielle ou totale de la mémoire].

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArchive

EM.LEM

DerridaMemoire

EC.LEC

DerridaSupplement

EU.LEU

U.archive

Rang = Parchive
Genre = MR - IB