Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Freud, la psychanalyse                     Derrida, Freud, la psychanalyse
Sources (*) : Derrida, le supplément               Derrida, le supplément
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, p314

 

Supplement originaire (Herbert Silinov, 2011) -

Derrida, métaphysique, sa clôture

La pensée freudienne de l'après-coup, ce supplément originaire, est la seule qui ne s'épuise ni dans la métaphysique, ni dans la science

Derrida, métaphysique, sa clôture
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La coupure freudienne intervient quand, dans le dernier chapitre de l'Interprétation des rêves (1900), Freud fait de l'écriture psychique une production singulière, originaire et irréductible. Le rêveur ne se contente jamais d'utiliser des symboles ou des codes préexistants. Il invente. Il produit des signes (signifiants et signifiés) dont la sonorité (le corps verbal) ne se laisse pas traduire. On ne peut pas transporter le sens de ces signes dans une autre langue [que celle du rêveur]. Aucune vérité inconsciente [qu'on pourrait dévoiler] n'est écrite ailleurs, en-dehors du texte. Toujours déjà, depuis l'origine, les archives de ce texte sont des transcriptions : elles commencent par la reproduction, non pas au présent, mais en retard, en supplément, en suppléance par rapport à une origine qui n'aura jamais été présente - et qui donc est fabriquée, produite dans cette [archi-]écriture.

En affirmant que ce thème [de l'écriture psychique] "est formidable dans l'histoire de la métaphysique", qu'il ne peut être réduit à aucune considération objective ou mondaine, Derrida reprend à son compte les tentatives freudiennes de montage d'un concept qu'il (Derrida) qualifie de "graphématique". Si Freud n'avait pas inventé cela [probablement dès l'Esquisse, en 1895], il n'aurait rien inventé du tout [en tous cas rien qui soit susceptible d'anticiper la déconstruction].

 

 

La machinerie du retardement n'est pas construite à partir du langage. Elle ne provient ni du mot, avec ses déterminations hallucinatoires, ni du verbe, qu'il soit conscient, inconscient ou préconscient. On ne peut la penser que sur un modèle d'archi-trace, dont Freud n'a trouvé une métaphore que 30 ans plus tard, en 1925 : le bloc magique.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaFreud

BM.MMM

DerridaSupplement

DT.LDT

DerridaMetaphysique

VE.LEV

VAprescoup

Rang = VAprescoup
Genre = DET - DET