Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le moderne face à lui - même                     Le moderne face à lui - même
Sources (*) : Hannah Arendt               Hannah Arendt
Hannah Arendt - "La crise de la culture", Ed : Folio, 1972, p119

 

-

[L'époque moderne a conduit à une situation où l'homme, où qu'il aille, ne rencontre que lui-même]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Ce qui caractérise l'homme moderne, c'est qu'il est capable de faire beaucoup plus que ce qu'il peut comprendre. A chaque fois qu'il étend sa puissance matérielle, il transforme la condition qui lui a été donnée. Dans le monde qu'il fabrique, il disparaît toujours un peu plus à l'extérieur de lui-même.

Tout se passe comme si les hommes d'aujourd'hui étaient devenus capables de démontrer presque toutes les hypothèses. Depuis l'invention du télescope par Galilée, quand le savant pose des questions à la nature, les réponses sont toujours des répliques à ses questions. Aucun résultat indépendant de l'être qui questionne n'est obtenu. Cela vaut pour le champ des sciences de la nature comme pour celui de l'histoire : les processus découverts ne sont jamais indépendants de la conscience des historiens ou des scientifiques.

Le paradoxe de cette situation, c'est que (1) ce que la science découvre ne peut être ni perçu par les sens ni même pensable en-dehors des instruments utilisés (2) même quand nous allons dans la lune, nous ne rencontrons rien d'autre que ce que nous avons nous-mêmes fabriqué (sans cet environnement, l'astronaute mourrait immédiatement).

On aboutit à une aporie : soit la tradition humaniste (telle que nous l'avons héritée des Romains) nous reconduit vers nous-même, soit elle est incompatible avec notre langage.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le mot "humanitas" est hérité des Romains et absent de la langue et de la pensée grecques

-

La découverte du télescope par Galilée est un événement fondateur, car elle répond au voeu d'Archimède réclamant hors de la terre un point d'appui pour soulever le monde

-

Par ses inventions techno-scientifiques, l'homme moderne échange la condition humaine qui lui a été donnée contre un monde directement produit par ses connaissances pratiques

-

L'homme tente de conquérir par la science un univers qui n'est pas pensable pour lui, en se servant de machines électroniques dont il ne comprend même pas ce qu'elles font

-

Notre héritage n'est précédé d'aucun testament

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Arendt
ArendtModerne

AA.BBB

ArendtParcours

EE.DDD

EH_ArendtModerne

Rang = NHumain
Genre = -