Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Crise de l'autorité                     Crise de l'autorité
Sources (*) :              
Hannah Arendt - "La crise de la culture", Ed : Folio, 1972, p178

 

La princesse Hyacinthe (Alphonse Mucha, 1911) -

Avec la perte de la trinité romaine "religion - autorité - tradition", l'autorité comme expérience de la fondation a été entièrement perdue et oubliée

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La notion d'autorité telle qu'elle était employée par les romains reposait moins sur la persuasion ou la violence que sur la force de la tradition. L'obéissance ne reposait pas sur la tyrannie, mais sur le respect des Anciens et des fondateurs. L'Eglise a été l'héritière de cette doctrine, qu'elle a édulcorée quelque peu en reprenant à son compte l'enfer platonicien. Il s'agissait de conforter le pouvoir politique par la peur (ce que Platon avait déjà préconisé). Mais sur cette pente, l'autorité allait peu à peu être sapée.

Machiavel a compris que pour gouverner l'Italie avec le mentalité romaine, il fallait une nouvelle fondation. Une Italie réunifiée pourrait s'organiser autour d'un Etat indépendant. Sur ce point, il se rapproche de Robespierre : on peut passer par la dictature s'il s'agit de fonder la République. Mais l'autorité romaine a son fondement dans le passé, pas dans le présent. En justifiant la violence par les nécessités de la fabrication de l'Etat, Machiavel était plus proche de la tyrannie que de la fondation romaine. Les efforts gigantesques des révolutions pour renouer le fil de la tradition n'ont presque jamais abouti, sauf les Américains. En fondant sans violence un corps politique complètement nouveau, à l'aide d'une constitution et surtout de chartes et d'accords déjà existants, ils ont instauré une tradition durable. Mais toutes les autres révolutions en Europe ont fini dans la restauration ou dans la tyrannie.

Cette princesse Hyacinthe, peinte en 1911 par Alphonse Mucha, peut symboliser ce qui restait, en 1911, du tryptique romain "religion, autorité, tradition".

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Arendt
ArendtAutorite

EE.LEE

S.oubli

Rang = QAutorite
Genre = MR - IB