Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le mal                     Derrida, le mal
Sources (*) : Derrida, l'archive               Derrida, l'archive
Jacques Derrida - "Mal d'archive", Ed : Galilée, 1995, pp38-39

 

Ruines de Louxor, Egypte (P. Delayin, 8 janvier 2010) -

Derrida, la mort

L'archive engage la menace infinie de la pulsion de mort : un mal radical qui emporte et ruine jusqu'à son principe

Derrida, la mort
   
   
   
Derrida, le mal radical Derrida, le mal radical
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Une archive est une consignation en un lieu extérieur, sur un support externe, de documents, d'impressions [au sens de l'imprimerie, mais aussi au sens d'impressions psychiques], de "traces mémorielles", etc... L'archivage est double. D'un côté, il soutient la mémoire (accumulation, capitalisation), mais d'un autre côté, il contribue à l'oubli de l'événement vivant, présent. Le supplément mémoriel (archive) est inséparable d'une défaillance mémorielle (anarchive).

Jacques Derrida nomme pulsion d'archive la tendance à conserver, à garder la mémoire. Ce désir d'archive s'inscrit dans certaines limites factuelles, certaines conditions spatio-temporelles, voire esthétiques [les oeuvres d'art, les monuments]. Il est fini. Mais la pulsion de mort silencieuse à laquelle l'archive est soumise est infinie. Elle est exposée à l'oubli, qui ne se limite pas au refoulement. La pulsion d'agression ou de destruction est toujours excessive, elle abuse. Elle va au-delà du mal d'archive (l'impossibilité de retrouver, grâce à et en dépît de l'archive, l'événement originel dans son présent-vivant). Elle se détruit elle-même, menace toute primauté archontique. Au-delà des limites effectives de la conservation, elle touche au mal radical : l'annulation du passé comme de l'avenir.

 

 

A l'intérieur de soi s'institue une archive psychique, une prothèse à la fois hypermnésique [conservation] et hypomnésique [destruction].

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaMal

EK.LEE

DerridaArchive

HD.LEE

DerridaMort

KG.LKG

DerridaMalRadical

GE.LEG

VMalDarchive

Rang = TMalArchive
Genre = MP - NP