Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
L'oeuvre ajoute toujours plus                     L'oeuvre ajoute toujours plus
Sources (*) : L'archi - oeuvre               L'archi - oeuvre
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 17 février 2011 L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire

[L'oeuvre s'ajoute et ajoute encore et encore, elle ajoute toujours plus à la dissémination]

L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire
   
   
   
L'espace de dissémination L'espace de dissémination
Un concept d'oeuvre de Jacques Derrida               Un concept d'oeuvre de Jacques Derrida    
                       

1. Supplémentarité.

cf : [Derrida, le supplément] §1.1., §3.

Une "pure" oeuvre n'entrerait dans aucune circularité. Elle ne remplacerait rien, ne servirait à rien et n'aurait d'autre raison d'exister que son existence; ce serait un supplément pur qui surgirait du dehors, "par-dessus le marché". Et non seulement elle se produirait elle-même, en-plus du reste, mais elle ne cesserait de générer ses destinataires, ses critiques, ses commentateurs, ses encadrements, ses parerga en tous genres. Rien ne pourrait empêcher qu'elle se dissémine indéfiniment au-dehors.

 

2. Exemples.

a. les Souliers de Van Gogh : le tableau comme pur supplément de ce qu'il supplée.

 

b. La carte postale, comme art ou comme oeuvre.

Les inventeurs du "Mail Art" ont peut-être rêvé d'une supplémentation de ce genre. Il faudrait imaginer une oeuvre dont le seul contenu serait un transfert perpétuel, d'expéditeur en destinataire.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Derrida, le supplément]

-

[Derrida, la dissémination]

-

Un tableau est un reste, le pur supplément de l'opération qui appelle ce qu'il supplée comme son propre supplément

-

[Une œuvre ne survit que par double invagination parergonale]

-

[Toute oeuvre, aujourd'hui, doit s'inscrire dans un espace de dissémination]

-

La peinture expose l'autre scène qui vient en plus, par-dessus le marché, à l'envers du texte et de l'image

-

Les "Vieux souliers aux lacets" de Van Gogh sont un reste, un supplément pur, sans rien à cadrer ni à suppléer : un parergon sans ergon

-

Par envois et délocalisations, le "Mail Art" "met en oeuvre" les statuts d'auteur, de destinataire et de cosignataire

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
ArchiOeuvreDiss

AA.BBB

MQiArchiOeuvre

DT.THO

OeuvrePrincipe

NG.LLK

MQiEDiss

EJ.LLJ

ConceptOrloeuvre

LF.LLK

IF_ArchiOeuvreDiss

Rang = VAO-09000
Genre = -