Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Carol Gilligan                     Carol Gilligan
Penser à partir du "care"               Penser à partir du "care"

 

-

Page créée le 19 février 2011.

[A partir de Carol Gilligan]

   
   
   
                 
                       

logo

 

Carol Gilligan a accédé à la célébrité avec un seul livre, Une voix différente, paru en anglais en 1982 sous le titre In a Different Voice, passé inaperçu en français lors de sa première traduction en 1986 et republié ensuite en édition de poche en 2008. Au moment de sa parution, l'impact de ce livre aux Etats-Unis a été considérable. Tout se passe comme s'il avait donné au féminisme un nouveau genre de légimité, comme si soudain une voix propre était arrivée à ce continent supposé obscur, entouré de mystère : celle qui proclame le "care", un mot qu'on préfère garder dans sa langue originelle car ce qu'il signifie en français recouvre plusieurs notions connues (le souci de l'autre, le soin, la sollicitude, l'attention à autrui, la compassion, l'empathie, etc...) et encore quelques autres pour lesquelles nous n'avons pas de mot. Il s'agit, affirme-t-elle, d'une autre morale, distincte de la morale dominante fondée une considération abstraite des droits de chacun et ouvrant à un autre genre de responsabilité à l'égard d'autrui : plus relationnelle, concrète et émotionnelle.

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Ce qui, longtemps, a rendu le développement féminin obscur et entouré de mystère, est l'importance pour elle du souci de l'autre ("care")]

-

[Femmes et hommes posent différemment le problème moral : les unes privilégient les responsabilités à l'égard d'autrui ("care"); les autres les droits de chacun ("justice")]

-

L'éthique du "care" n'est pas en compétition avec la justice : elle veut "plus" que la justice, une justice redéfinie dont le "care" est le centre

-

Les filles, qui ont vécu leur petite enfance en continuité avec leur mère, ont une capacité à se mettre à la place d'autrui que les garçons n'ont pas

-

Le "care" fait entendre une voix qui dit ce qui jusqu'alors était resté dévalorisé, invisible et impossible à exprimer : "La personne est vulnérable"

-

La morale féminine repose sur l'espoir que toutes les voix puissent être entendues; masculine, elle se fonde sur des conventions logiques passées entre personnes indépendantes

-

Les femmes déchiffrent le problème moral en termes de trames, et les hommes en termes de hiérarchie

-

Les garçons ont tendance à assumer le rôle de l'"autre en général", et les filles celui de l'"autre en particulier"

-

Chaque sexe perçoit un danger - et réagit par la violence - là où l'autre n'en voit pas : les hommes lorsqu'il y a des liens et les femmes lorsqu'il y a séparation

-

Une voix différente, Pour une éthique du "care" (Carol Gilligan, paru en 1982, édition française de 2008) [UVD]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Gilligan
GilliganParcours

AA.BBB

CareFrontieres

CE.LCE

LY_GilliganParcours

Rang = zziGilligan
Genre = -