Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
"Care", justice, politique                     "Care", justice, politique
"Care", morale, politique               "Care", morale, politique
Annette Baier - "Repenser le politique : l'apport du féminisme", Ed : Campagne Première, 2005, p178 - Le besoin de plus que de la justice

 

Kintoki mordant le sein de sa mere (Utamaro, 1800) -

L'éthique du "care" permet de penser des relations inégales comme parents/enfants, Etats/citoyens, médecins/malades autrement que comme semblants d'une égalité en fait absente

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Une des différences entre l'éthique féministe du "care" (telle que dégagée par Carol Gilligan) et la morale dominante, est qu'elle s'intéresse à la misère concrète des sujets, tandis que la conception dominante de la justice se contente de vérifier que les principes régissant les droits abstraits n'ont pas été transgressés (observance des contrats et des procédures, égalité des chances). Dans la conception du "care", un individu n'est pas séparé des autres, mais pris dans une trame de dépendances et d'interdépendances.

La tradition patriarcale laisse aux travailleurs domestiques le soin de s'occuper des malades, des démunis, des jeunes, des vieux, des handicapés, etc... Ces "relations inégales" ne sont pas prises en compte par les théories dominantes de la justice (de Hobbes à Rawls). Faute de vouloir promouvoir les plus faibles, on se contente d'une apparence d'égalité virtuelle - comme si l'on pouvait traiter un malade ou un mourant de la même façon qu'un bien-portant. Mais si l'on part de l'idée que nous sommes d'abord des enfants démunis, alors on approchera plus directement la question des rapports entre inégaux dans les institutions (familles, écoles, hôpitaux, armées), en cherchant à former des personnes capables de résoudre ce genre de problème. On n'a pas toujours la liberté de choisir sa place. Il faut pour cela accepter un autre langage que celui du droit, une voix différente, et aussi admettre que le contrôle rationnel des émotions n'est pas la seule voie possible : on peut aussi favoriser les émotions positives.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Baier
CareJustice

GD.LDG

CareMorale

EN.LEN

UCareSupplement

Rang = PCAre
Genre = MR - IB