Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
"Care", morale, politique                     "Care", morale, politique
Sources (*) : "Care", justice, politique               "Care", justice, politique
Joan Tronto - "Un monde vulnérable - Pour une politique du "care"", Ed : La Découverte, 2009, pp211 et 220

 

Trois enfants (Paul Modersohn-Becker, 1904) -

En tant que concept politique, le "care" pose la question de "Qui s'occupe de qui?" afin de l'intégrer aux valeurs d'une société juste, pluraliste et démocratique

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Selon Joan Tronto, le "care" n'est pas seulement une pratique et un concept moral, c'est aussi un concept politique. Tous les hommes sont interdépendants et tous ont besoin du "care", mais les fictions libérales ne conçoivent pas d'autre choix qu'entre l'autonomie ou la dépendance. Soit le sujet réussit à conquérir son autonomie, soit il reste dépendant, ce qui signifie que sa personnalité est détruite. C'est négliger le fait que chacun, en réalité, dépend d'autrui. Même si ses intérêts ou ses projets semblent uniquement individuels, ses besoins sont intersubjectifs. Avec l'éthique du "care", l'égalité peut devenir un objectif politique concret non seulement pour la vie publique, mais aussi pour la vie privée; non seulement pour le travail rémunéré, mais aussi pour les activités de soin non marchandes.

Le "care" n'appauvrit pas l'exercice de la citoyenneté, mais au contraire l'enrichit. Il promeut des qualités d'attention, de responsabilité, de compétence, qui sont des valeurs de la vie publique. Elles obligent la démocratie à se poser de nouvelles questions : qui est demandeur de "care", qui peut le dispenser, dans quelles conditions, et comment ces échanges se croisent avec les relations de pouvoir (classes, genres, races) dans la société? Comment résoudre les conflits que cela pose? Comment éviter le paternalisme (-maternalisme), le localisme et autres inconvénients liés au "care"? Comment allouer les ressources? Comment revaloriser ceux auxquels ces tâches incombent et comment les faire venir dans le jeu politique dont ils sont généralement exclus?

"Trois enfants avec une chèvre dans un bois de bouleau", par Paula Modersohn-Becker (1904).

 

 

Le "care" n'est pas un dispositif utopique qui pourrait régler tous les conflits. C'est un point de départ critique qui tient compte des évolutions du 20ème siècle : prise en charge par des services sociaux, par l'Etat ou par des mécanismes de marché, régulation, redistribution, inégalités de pouvoir et d'accès aux soins, manque de visibilité du "care" pour les privilégiés, rejet de ces fonctions dans l'altérité.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Tronto
CareMorale

PE.LPE

CareJustice

GG.LGG

UCarePolitiqueQui

Rang = QCareQui
Genre = MR - IB