Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Colette Deblé, faire renaître la femme                     Colette Deblé, faire renaître la femme
Sources (*) : Ecrire dans la mouvance derridienne               Ecrire dans la mouvance derridienne
Jacques Derrida - "Prégnances, Lavis de Colette Deblé. Peintures", Ed : L'Atelier des Brisants, 2004, p14

 

Fetes venitiennes, detail (Watteau, 1717) -

Derrida, renvois, citations

Dans une "autre logique" de la citation, le fragment répété invente, il fait oeuvre à son tour - comme Echo répétant Narcisse

Derrida, renvois, citations
   
   
   
L'oeuvre derridienne e(s)t ce qu'elle cite L'oeuvre derridienne e(s)t ce qu'elle cite
Commencer, c'est citer               Commencer, c'est citer  
Les citations prolifèrent                     Les citations prolifèrent    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Colette Deblé a pour projet d'"analyser visuellement" les représentations du corps de la femme dans l'histoire de l'art - de la préhistoire à nos jours. Elle n'opère pas par commentaire verbal ou rhétorique, mais par citation visuelle : silhouettes, formes, postures, mises en scène, en utilisant différentes techniques dont celle du lavis que Jacques Derrida analyse. En reprenant, presque intacte mais tremblante, flottante, la ligne des oeuvres citées, elle fait revenir ces femmes, les fait renaître. Elle ne prend pas la suite des grands maîtres (ni des grands commentateurs de l'histoire de la peinture), elle ne raconte pas une histoire féministe des femmes (otages et objets de la peinture), elle ne revendique aucune autorité sur elles, elle leur donne figure. De quelle genre de citation s'agit-il? Jacques Derrida la compare à celle d'Echo - qui réussissait, en répétant la fin des phrases de Narcisse, à prononcer d'autres phrases, nouvelles, qui racontaient une autre histoire. Les grands maîtres de la peinture sont cités mais en contrebande, avec ironie et distanciation. C'est une traversée, pas un jugement, un passage près de la rive où les Vénus, Suzanne ou Diane se baignent. Le maître est vénéré, mais aussi chassé, exclu.

 

 

Les oeuvres de Colette Deblé étant protégées par l'ADAGP, on ne peut pas les reproduire ici. On a choisi d'y substituer un détail des "Fêtes vénitiennes" de Watteau (1717). Cette "Venus" de marbre est probablement elle-même une citation.... mais ici, elle remplace une Venus de Colette Deblé.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DebleNaissance

DD.LDD

DerridaIdixa

EN.LEN

DerridaCitations

GO.LDD

ArchiOeuvreHantise

EX.LEX

OeuvrePlagiat

EF.LEF

PostModCitation

PH.LJJ

ULaCitation

Rang = NRCit
Genre = MR - IB