Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Freud, la judéité                     Freud, la judéité
Sources (*) : Qui était Moïse?               Qui était Moïse?
Yosef Hayim Yerushalmi - "Le Moïse de Freud, Judaïsme terminable et interminable", Ed : Gallimard, 1993, p36

 

Abraham et Melchisedek, detail (Rubens) -

Les Juifs n'ont jamais prétendu descendre de Moïse mais d'Abraham - et pourtant c'est Moïse qui leur a transmis le monothéisme, venu de l'extérieur

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On a souvent reproché à Freud de renier son peuple, parce qu'il a affirmé dans L'homme Moïse et la religion monothéiste que Moïse était un Egyptien. Mais Moïse aurait pu avoir choisi de faire sien le peuple d'Israël, même si [contrairement à ce que dit le récit biblique et la tradition juive] lui-même n'avait pas été un Hébreu. A partir du moment où ce choix aurait été fait, le lien aurait été indissoluble.

Comment le monothéisme a-t-il pu surgir tout armé dans les cerveaux d'un ramassis d'anciens esclaves? Supposer qu'il n'est pas le produit d'une lente maturation, mais qu'il est venu de l'extérieur ou qu'il a été donné par un "grand étranger" est après tout proche du récit biblique, à cette différence près que dans ce récit le "grand étranger" n'est pas un homme (Moïse), mais Dieu en personne.

Abraham lui-même, au départ, était un Chaldéen.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Yerushalmi
FreudJudeite

MD.LDM

JuifsMoise

EE.LEE

XFiliationEtranger

Rang = XJuifsHeteros
Genre = MR - IB