Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Psychanalyse, judaïsme                     Psychanalyse, judaïsme
Sources (*) : Yosef Yahim Yerushalmi               Yosef Yahim Yerushalmi
Yosef Hayim Yerushalmi - "Le Moïse de Freud, Judaïsme terminable et interminable", Ed : Gallimard, 1993, p186

 

-

Sigmund Freud

[La psychanalyse est un judaïsme dépouillé de ses manifestations religieuses, un judaïsme sans Dieu]

Sigmund Freud
   
   
   
Freud, entre concept et archive Freud, entre concept et archive
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On sait que Freud, qui se considérait comme un savant universel, se sentait aussi profondément juif. Il le répète souvent dans sa correspondance privée, mais reste très prudent dans ses déclarations publiques par crainte que la psychanalyse n'apparaisse comme une affaire essentiellement juive - ce qui pourrait affaiblir son fondement "scientifique". Il y a pourtant beaucoup de ressemblances entre la psychanalyse et la tradition juive. Le parricide est présent dans la bible. Les relations entre Dieu et Israël y ressemblent à une confrontation père/fils. L'histoire est structurée par des archétypes et des répétitions qui peuvent rappeler le cycle oedipien tel que décrit par Freud : parricide, refoulement, retour du refoulé, parricide... (auquel seul le prophète Elie pourrait mettre fin)

Malgré les dénégations, le lien entre judaïsme et psychanalyse persiste. Même si le sujet est tabou, les Juifs sont encore surreprésentés dans le mouvement, et les histoires juives y sont plus courantes que les autres. Même si Freud n'a jamais voulu le dire, Yerushalmi l'affirme : la psychanalyse est un nouvel avatar - peut-être l'avatar dernier - du judaïsme. C'est d'ailleurs ce qu'a dit Anna Freud en 1977 dans une communication à l'Association Internationale de Psychanalyse (IPA) [à l'occasion de la création d'une chaire "Sigmund Freud" à l'Université Hébraïque de Jerusalem] : "(...) on a accusé la psychanalyse d'être une "science juive" (...) c'est, je crois, ce dernier qualificatif qui, en la circonstance présente, peut faire office de titre de gloire". Freud n'aurait jamais osé le dire, mais Anna Freud, peut-être, a trahi le secret.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Freud n'est juif ni par la religion, ni par le nationalisme, ni par la langue - et pourtant il se sent profondément juif et le revendique avec fierté]

-

Le prophète Elie ramènera le coeur des pères à leurs fils, et le coeur des fils à leurs pères

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Yerushalmi
JudaismePsycha

AA.BBB

YerushalmiParcours

FP.LPP

FreudCheminements

YG.LLK

FreudArchive

LF.LLF

LWL_JudaismePsycha

Rang = UPsychanalyseJudaisme
Genre = -