Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'à - venir                     Derrida, l'à - venir
Sources (*) : Derrida, la promesse               Derrida, la promesse
Jacques Derrida - "Mal d'archive", Ed : Galilée, 1995, pp110-122

 

Les portes de l'avenir (Nadege Tecrine, 2011) -

Derrida, l'archive

Il y a trois portes à l'avenir - qui sont aussi celles de l'archive : promesse, indétermination, secret

Derrida, l'archive
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Imaginons (dit Derrida) une porte tournante à trois battants, dont le troisième serait également le premier [il n'y en aurait donc que deux, ce qui peut sembler déroutant; mais cette porte, par toutes ses dimensions, est déroutante]. Imaginons que la seconde porte ne soit déterminée ni par la première, ni par la troisième. Imaginons que ces portes claquent l'une après l'autre, mais sans que l'une ne soit la conséquence de l'autre. Imaginons que ces portes soient actives, dans toutes leurs dimensions, à chaque instant - comme la porte messianique de Walter Benjamin. Elles seraient le tourniquet dans lequel nous ne cessons d'être pris...

Ce schème des trois portes, Jacques Derrida le rapporte à la question de l'archive. L'archive est une porte qui ouvre sur une autre porte. Elle affirme l'avenir, dit-il, au moins selon trois modalités, trois lieux d'ouverture.

- la première [qui est aussi la troisième] est celle de la promesse : une espérance qui, comme héritage, peut survivre. Cette espérance repose sur une affirmation inconditionnelle, ineffaçable, l'ouverture à l'avenir.

- la seconde est celle de l'indétermination. Ce qui est étudié (ici la psychanalyse comme science juive) ne sera défini qu'après, quand beaucoup plus de travail aura été fait. Si la possibilité même du savoir est conditionnelle, la béance du futur est ouverte à l'infini. Et si cette question ne relève même pas du savoir, on ne peut, aujourd'hui, rien en dire de pertinent.

 

 

- la troisième est celle de la dernière phrase du livre de Yerushalmi : "Je vous en prie, cher Professeur, dites-le-moi, je vous promets de garder le secret". Etrange historien ou archiviste qui s'engage, pour l'avenir, à ne révéler à personne le secret de l'archive qu'on lui confie. Il s'engage à se retirer, laisser parler cette archive, pour qu'éventuellement, dans l'avenir, il reste quelque chose de ce secret.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaA_venir

FV.LFF

DerridaPromesse

VG.LGG

DerridaArchive

OJ.LDJ

UAvenirPortes

Rang = OAvenir
Genre = DET - DET