Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Freud, la psychanalyse                     Derrida, Freud, la psychanalyse
Sources (*) : Derrida, la mémoire               Derrida, la mémoire
Jacques Derrida - "Mal d'archive", Ed : Galilée, 1995, pp46 et 143

 

Anamnese, hypomnese (Herbert Silinov, 2011) -

Derrida, l'archive

Freud, qui restait attaché au primat de la mémoire vive (anamnèse), a rendu possible une pensée de l'archive comme expérience du support ou de la prothèse (hypomnèse)

Derrida, l'archive
   
   
   
Derrida, la vie, la survie Derrida, la vie, la survie
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On trouve dans Freud une tension entre deux conceptions de la remémoration :

- d'une part, il espérait faire revenir un événement originaire qui se présente lui-même, en personne. C'était sa passion archéologique, celle de l'anamnèse. Comment faire paraître à nu l'instant oublié, le faire parler au présent? Au prix d'un intense travail de traduction. Il ne cessait jamais d'espérer voir venir ce moment d'extase et de jouissance.

- mais, d'autre part, cette expérience, si elle avait été possible, aurait impliqué un effacement de l'archive proprement dite. Car l'archive ne subsiste pas comme mémoire vivante ou spontanée (mneme ou anamnesis), mais comme support ou objet technique : une tablette d'argile, un monument, un ordinateur, un subjectile. Elle suppose une consignation en un lieu extérieur où la mémoire n'est pas vivante mais reproduite. La conserver en ce lieu (hypomnesis), c'est aussi la perdre. Dans sa topique de l'appareil psychique (refoulement et répression), Freud a découvert ce lieu où la trace se répète en s'oubliant : la pulsion de mort [ou l'anarchive de Derrida].

Derrida en déduit un concept, le mal d'archive. Chez Freud, il tient à cette tension entre deux conceptions hétérogènes, incompatibles entre elles, qui conduit à développer des concepts eux-mêmes divisés, fendus. Mais le mal d'archive n'est pas limité à la psychanalyse : il est répandu aujourd'hui, partout.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaFreud

FM.LMM

DerridaMemoire

FF.LFF

DerridaArchive

FK.LLK

DerridaVie

KS.KSS

UFreudArchive

Rang = TFreudArchive
Genre = DET - DET