Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La valeur d'exposition                     La valeur d'exposition
Sources (*) :              
Rosalind Krauss - "Le photographique, Pour une théorie des écarts", Ed : Macula, 1990, pp38-9

 

La cathedrale de Rouen- lumiere matinelle (Monet, 1894) -

Depuis le 19ème siècle, le discours esthétique s'organise autour de l'espace d'exposition

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Qu'il s'agisse de photographie ou de peinture, les images sont construites en fonction des attentes du spectateur. Elles opèrent dans des espaces discursifs différents. Une image à but scientifique ne sera pas construire comme celle dont la visée est esthétique. A partir du 19ème siècle, les images esthétiques ont été conçues pour être placées sur des murs continus où l'on expose de l'art. Cela vaut pour la galerie, le musée ou la foire internationale. Tout ce qui est exclu de cet espace d'exposition, qui est le lieu des échanges entre artistes et commanditaires, par "la critique" est marginalisé.

L'histoire du modernisme est marquée par la représentation de son propre espace d'exposition et par l'affirmation du caractère "artistique" des images. C'est ainsi que des photographies prises à l'origine dans un but scientifique (comme celles d'Eugène Atget) ont été montées, encadrées et pourvues d'un titre. Isolées dans un but d'exposition, elles trouvent aujourd'hui leur légitimité dans une présentation à but esthétique [ou commercial]. On attribue à ces photographies un auteur ou un style, ce qui n'était pas le cas, par exemple, pour les vues stéréocopiques prises dans les années 1850-80.

 

 

Vers 1860, la peinture a commencé à intérioriser l'espace d'exposition et à le représenter. On a annulé l'effet de profondeur de la perspective en aplanissant et compressant l'espace. On a inventé des présentations (comme la série des cathédrales de Rouen ou les Nymphéas de Monet) qui présupposent l'extension horizontale du mur.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Krauss
ValExpo

NE.LNE

UValExpo

Rang = PArtExpo
Genre = MR - IB