Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Surréalisme, espacement                     Surréalisme, espacement
Sources (*) : La photographie, simulacre               La photographie, simulacre
Rosalind Krauss - "Le photographique, Pour une théorie des écarts", Ed : Macula, 1990, pp114-5

 

Andre et Jacqueline Breton (Cl. Ca hun, 1935) -

En photographie, le redoublement est un moyen privilégié de se dissocier du réel, par production d'espacement

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les photographes surréalistes ont peu utilisé le photomontage. Ils ont préféré le redoublement. Redoubler une épreuve permet de conserver le conctact direct avec la réalité qui caractérise la photographie, tout en intercalant de l'espacement dans la page. Différentes méthodes sont utilisées : tirage de plusieurs négatifs à la fois, polarisations, cloisonnements. Pour faire un signe à partir du réel, il faut donner le sentiment qu'on a ajouté une copie à l'original, qu'on en a détruit la singularité (la photo comme trace de ce qui n'a eu lieu qu'une fois, à un moment donné). Un simulacre qui apparaît en second existe comme représentation, comme image. Il projette dans un autre domaine, celui du différé, de la démultiplication à l'intérieur de l'un. La présence est transformée en séquence, la matière brute en signifiant. Du dédoublement (ou duplication) surgit le signifié (le sens).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Krauss
SurrealismeEspacement

EM.LEM

PhotoSimulacre

FP.LLO

UDoublePhoto

Rang = QPhotoDouble
Genre = MK - NP