Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La femme, une fiction                     La femme, une fiction
Sources (*) :              
Judith Butler - "Trouble dans le genre, Pour un féminisme de la subversion", Ed : La Découverte, 2005, p107

 

-

En pastichant les identités hétérosexuelles, les gays et lesbiennes ne les reproduisent pas comme des originaux, mais les font ressortir comme des artefacts

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La sexualité, y compris homosexuelle, s'organise en fonction du pouvoir et de la culture dominante. La loi est hétérosexuelle, et on ne peut la déstabiliser qu'en la mettant en jeu, en rendant visibles les fantasmes et les identifications qui la constituent. Chez les gays et lesbiennes, les conventions hétérosexuelles prolifèrent. Les couples se différencient (butch/fem chez les lesbiennes). Ils reproduisent chimériquement les identités hétérosexuelles. Comment comprendre cette reproduction des styles hétérosexuels (la garçonne, la camionneuse ou le Jules d'un côté, la Nana de l'autre)? Il ne s'agit pas d'un retour aux catégories naturelles de genre, mais au contraire d'un pastiche qui fait ressortir son caractère fondamentalement construit, artificiel. Judith Butler se réfère à l'analyse de Frederic Jameson. Alors qu'une parodie est l'imitation [ironique ou comique] d'un objet normatif, considéré comme original ou authentique, un pastiche révèle que l'original lui-même n'est qu'une copie sans contenu, un simulacre. L'hyperbole, la dissonance, la confusion interne, introduisent un autre type de circulation des genres.

 

 

Les féministes ont souvent critiqué le drag, qui donne une image à la fois unifiée et dévalorisante de la femme (p261). Cette imitation est un pastiche, qui révèle la contingence du genre lui-même. Tout genre [toute femme] est une imitation d'un original qui n'existe pas. Le drag déstabilise les identités, met en scène leurs conditions de production. La copie est nécessairement ratée, ce qui provoque le rire ou la gêne. Il oblige à repenser la place et la stabilité du masculin et du féminin.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Butler
FemmeFiction

HP.LHO

UPasticheSexe

Rang = QIdHomos
Genre = MH - NP