Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le genre est un acte                     Le genre est un acte
Sources (*) :              
Judith Butler - "Trouble dans le genre, Pour un féminisme de la subversion", Ed : La Découverte, 2005, pp156-7

 

Mere et fille -

Les identifications de genre résultent d'une sorte de mélancolie : avant même le tabou hétérosexuel de l'inceste, l'investissement amoureux du parent du même sexe est prohibé

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Selon Freud, la mélancolie est un mécanisme essentiel à la formation du moi. Le moi qui perd un autre être humain qu'il a aimé tend à incorporer cet autre dans sa structure même. Par des actes magiques d'imitation, il fait revivre l'autre en s'y identifiant, il intériorise ses attributs, il l'arrime à sa structure. Cette identification (qui intervient aussi dans le deuil) est formatrice d'identité. Elle façonne le caractère du sujet. Si le moi est ambivalent à l'égard de l'objet perdu, alors il va adresser ses critiques à lui-même (dévalorisation de soi, mélancolie). La libido de l'enfant étant bisexuelle, chaque enfant investit les deux parents (et non pas seulement celui du sexe opposé, comme le laisse croire la pensée hétérosexuelle dominante). Dans les cultures hétérosexuelles [telles que décrites par Freud], le garçon renonce (1) à ses objets d'amour homosexuels (par crainte de la féminisation, c'est-à-dire de la castration) (2) à son objet d'amour hétérosexuel (la mère) par suite de l'interdit oedipien. La fille (1) répudie sa mère comme objet sexuel, et par là-même sa masculinité. (2) Elle se tourne vers son père. `

Ainsi le garçon a perdu le père comme objet d'amour, et la fille a perdu la mère. L'expression du désir pour le parent du même sexe est refoulée, et en même temps préservée (comme identification). L'idéal du moi, qui agit comme instance de surveillance morale, conduit à l'intériorisation des identités de genre. Quand les frontières de genres se fixent et se rigidifient, le tabou de l'homosexualité cache la perte d'un amour originel. Les traces de sa propre généalogie sont effacées, et tendent à devenir indicibles. Le désir pour un objet de l'autre sexe n'est pas "naturel"; il est le résultat d'une prohibition (celle du désir pour un objet du même sexe).

 

 

Il y aurait, selon Judith Butler, une prédisposition homosexuelle qui précéderait la prédisposition hétérosexuelle présupposée par la psychanalyse (celle de Freud comme celle de Lacan).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Butler
GenrePerformance

JI.LJI

UIdentifications

Rang = QGenre
Genre = MK - NG