Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Le corps, construction genrée                     Le corps, construction genrée
Sources (*) : Le genre est un acte               Le genre est un acte
Judith Butler - "Trouble dans le genre, Pour un féminisme de la subversion", Ed : La Découverte, 2005, p259

 

Torse male (Ingres, 1800) -

Le corps est performatif : il n'a pas de statut ontologique indépendamment des actes qui constituent sa réalité

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On pourrait imaginer un premier temps où le corps ne serait qu'un fait silencieux, un médium passif, stable, une page blanche, identique à elle-même. Dans un second temps, des significations venues de l'extérieur se graveraient sur ce corps brut, naturel, prédiscursif. Mais ce récit est une fiction. Le corps n'existe pas et n'a jamais existé sans les actes qui l'ont constitué et l'ont produit comme effet de vérité. Modèle par excellence de tout système fini, sa frontière et sa morphologie sont façonnées par des forces que Judith Butler qualifie de politiques. Tout corps est doté d'un sexe, d'un genre, par le discours dominant, hétérosexuel, qui introduit des catégories comme homme, "femme", "féminisme", "corps féminin". Le corps sexué, fondement inébranlable du genre et des systèmes de sexuation, n'existerait pas sans les fictions culturelles, rituelles, sans le discours social, public et politique de l'hétérosexualité reproductive, sans le système de régulation qui institue l'"intégrité" du sujet et crée l'illusion d'un noyau interne, organisateur.

Le corps genré ne peut se stabiliser que par les actes, les gestes et les désirs qui organisent son identité. Dans le marquage qui s'opère à sa surface, il n'est pas passif. Il ne tient que par les fantasmes, incorporations et identifications qu'il accomplit et qui lui donnent un style spécifique fait de signes corporels et autres moyens discursifs.

 

 

Pour délimiter un intérieur et un extérieur, pour créer des valeurs et des significations, il faut que le corps soit investi par des inscriptions, des tabous sociaux. A ce prix sa surface est marquée, elle acquiert un sens (elle devient peau). Les orifices s'ouvrent et se ferment à la signification érotique; des points de perméabilité et/ou d'imperméabilité sont transformés en lieux de pollution et de danger; des secrétions corporelles deviennent étrangères, abjectes. Ces frontières et ces transgressions l'assujettissent à l'histoire qui le constitue, elles le transfigurent.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Butler
CorpsGenre

ED.EDD

GenrePerformance

GD.LLD

UCorpsCulture

Rang = OCorpsPerformatif
Genre = MR - IB