Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'art, l'oeuvre                     Derrida, l'art, l'oeuvre
Sources (*) : La transmission est incontrôlable               La transmission est incontrôlable
Jacques Derrida - "Marges de la philosophie", Ed : Minuit, 1972, p332

 

Portrait de jeune femme (Antonio Pollaiuolo, 1465) -

Derrida, la vie, la survie

Une "oeuvre" est coupée de ses sources; sa survie, incalculable, est nécessairement discrète et discontinue

Derrida, la vie, la survie
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida écrit ici le mot "oeuvre" entre guillemets. Sans doute préfèrerait-il "texte" - car pour lui l'oeuvre n'est qu'une modalité de l'écriture, mais dans cet article intitulé "qual quelle, les sources de Valéry", il tient à reprendre les mots mêmes de Paul Valéry dont il commente et analyse les "sources". Parmi ces mots, il y a "oeuvre" (sans guillements), et aussi durée, génie, discontinu, discret, calcul, application de forces. Et donc, bien que Valéry aime méditer sur ses sources, Derrida soutient que la source d'un texte (ou d'une oeuvre) n'étant jamais présente face à l'oeuvre, ne peut pas être rassemblée [son contenu peut toujours être lu autrement]. N'étant pas identique à soi, la source ne peut pas avoir de sens propre. Ce qui lui donne son sens [en après-coup] est le texte qui y fait retour. L'"origine" est plus un effet qu'une cause; elle n'est pas primitive mais le produit des tours, figures, métaphores ou allégories qui la citent et l'évoquent comme extérieure, hétérogène, autre. Donc l'oeuvre est coupée de sa source comme elle l'est de son auteur et comme elle l'est aussi de ses lecteurs. Malgré les calculs éventuels des signataires de l'"oeuvre" [qui souhaiteraient, comme Valéry, que leur oeuvre soit "durable"], on ne peut jamais prévoir si une écriture va durer, si elle va faire retour. Cela ne dépend ni du génie de l'auteur, ni du sens du texte.

 

 

Cette oeuvre superbe d'Antonio Pollaiuolo, datée de 1465, qu'est-ce qui la fait survivre?

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArt

QH.LHD

ProTradition

CO.LOE

DerridaVie

JO.LJO

USourceOeuvre

Rang = Moeuvresurvie
Genre = MR - IB