Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Emouna juive / foi chrétienne                     Emouna juive / foi chrétienne
Sources (*) :              
Martin Buber - "Deux types de foi, foi juive et foi chrétienne", Ed : Cerf, 1991, p29

 

-

[Il y a deux formes fondamentales de la foi : avoir confiance (la emounah juive), reconnaître des faits pour vrais (la foi chrétienne)]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Malgré la grande diversité des contenus de la foi, il y a, selon Martin Buber, deux manières de croire, et seulement deux. Aucune des deux n'est fondée en raison, aucune n'est limitée au sentiment. Dans les deux cas, je crois avec mon être tout entier.

1. Emounah. la relation de confiance repose sur un contact, un état. C'est une relation stable entre deux êtres (l'un étant fidèle, l'autre confiant) proches l'un de l'autre. J'accepte celui en qui j'ai confiance sans m'interroger sur le commencement de cette relation. Cette façon de croire est illustrée par le peuple d'Israël dans sa période primitive. Ce peuple est né comme communauté de foi par une alliance avec Dieu, et entre tribus hétéroclites qui se forgent une mémoire collective. Il est en contact direct avec cet être imperceptible qui jamais ne prend figure (p129), qui est toujours là en personne, ce Tu auquel s'adresse la prière, la dévotion - et aussi l'amour qu'on peut avoir pour une personne choisie, déterminée.

2. La foi chrétienne repose sur un fait, supposé avoir eu un commencement dans le temps (la venue de Jésus, la Résurrection). Y croire implique un acte d'acceptation. La communauté qui se constitue de cette façon regroupe des individus convertis à cette foi qui est un saut, une volte-face, une rédemption. Elle repose sur des preuves ou des éléments qu'on peut éventuellement voir, toucher, démontrer. Ceux qui s'y sont engagés seront rétribués par le jugement de Dieu. Après l'événement, devant la fin des temps imminente, l'Eglise est en surplomb. Elle appelle à entrer dans un Royaume, celui de Dieu, proche dans le temps mais éloigné spirituellement.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La "emounah" juive (confiance) est un rapport fondamental, existentiel, avec la stabilité du pouvoir créateur

-

La notion d'une foi fondée sur une preuve de l'existence de Dieu est étrangère à la confiance (emounah) de l'homme de l'ancien Israël, qui s'exerce dans la plénitude de la vie

-

La foi paulinienne est un acte de l'âme, par lequel l'homme fait ses preuves devant le jugement de Dieu

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Buber
BuberFoi

AA.BBB

FF_BuberFoi

Rang = XFoi
Genre = -