Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La foi, parole performative                     La foi, parole performative
Sources (*) :              
Giorgio Agamben - "Le temps qui reste - Un commentaire de l'"Epître aux Romains"", Ed : Payot - Poches, 2000, p222

 

Le droit (Auguste Dubrard, 2011) -

Le droit est le champ dans lequel tout le langage tend à prendre une valeur performative

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La particularité d'un énoncé performatif (par exemple Je jure, Je déclare, Je promets) est que son sens coïncide avec la réalité produite par sa proferation (autoréférentialité). Si je dis La séance est ouverte, cette profération n'est un acte que si j'ouvre effectivement la séance, c'est-à-dire si je détiens l'autorité nécessaire. Dans le cas contraire, ce n'est qu'une parole sans portée.

Une parole performative (dictum) est en elle-même un fait (factum). Elle témoigne d'une phase de la culture humaine où il existait entre le langage et le monde une relation quasiment magique de proximité. Par cette puissance de dire, l'énonciation juridique se présente elle-même comme un fait. "Comme la langue a proféré, ainsi soit le droit" dit la vieille formule des Douze tables.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Agamben
FoiPerformatif

LD.LLD

U.DroitPerformatif

Rang = ODroit
Genre = DET - DET