Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La transfiguration fait l'oeuvre                     La transfiguration fait l'oeuvre
Sources (*) :              
Arthur Danto - "La transfiguration du banal - Une philosophie de l'art", Ed : Seuil, 1981, pp234-5

 

Le Portrait de Mme Cezanne -

L'oeuvre d'art, en plus du contenu qu'elle présente, met en avant une idée sur la manière dont ce contenu est présenté

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Quelle différence y a-t-il entre une oeuvre d'art et ce que Danto appelle sa "réplique matérielle", c'est-à-dire un objet quelconque, indiscernable de l'oeuvre par la perception, mais qui ne serait pas une oeuvre d'art? Arthur Danto prend l'exemple de l'"oeuvre d'art" ci-contre, réalisée par Roy Lichtenstein sous le titre "Portrait de Madame Cézanne". L'histoire commence en 1943 avec la publication d'un livre du critique Erle Loran, La Composition chez Cézanne, où il analyse (entre autres) un portrait que Cézanne a fait de sa femme en 1885 (voir ici) et attire l'attention sur les variations de direction et de proportion qui caractérisent ce portrait. Loran résume ces variations dans un diagramme. Ce qu'on voit ci-contre n'est pas le diagramme lui-même, c'est un tableau de Roy Lichtenstein daté de 1962, optiquement indiscernable du diagramme, à tel point que Loran a déposé une plainte contre Lichtenstein pour plagiat.

Qu'est-ce qui différencie le diagramme de Loran et la peinture de Lichtenstein [représentés tous deux ci-contre par le même dessin, les mêmes lignes et les mêmes lettres, bien qu'ils n'aient pas exactement la même taille ni la même matérialité]? Leur sujet. Le diagramme de Loran est "à propos" des volumes dans le tableau de Cézanne (c'est une analyse détaillée de la technique du peintre, ce n'est pas une oeuvre d'art); tandis que le tableau de Lichtenstein n'est pas un diagramme. Il utilise l'idiome des diagrammes de manière rhétorique, d'une manière qui ne s'épuise pas dans le contenu représenté. Dans le premier cas, le contenu peut être qualifié de vrai ou de faux; dans le second cas, il est irréductible à un contenu sémantique. L'oeuvre exprime quelque chose à propos de ce contenu. On ne peut attribuer aucune valeur de vérité à cette expression.

 

 

Cette reproduction de l'oeuvre de Lichtenstein telle qu'elle se présente sur cette page du web est indiscernable d'une autre reproduction qu'on aurait pu faire avec des techniques analogues du diagramme de Erle Loran.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danto
OeuvreInterpretation

GH.LGG

UArtIdee

Rang = QArtIdee
Genre = MJ - NA