Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le performatif                     Derrida, le performatif
Sources (*) : Derrida, l'événement               Derrida, l'événement
Jacques Derrida - "L'université sans condition", Ed : Galilée, 2001, p74

 

La sorciere arrive a la maison -

Dans l'université : faire venir l'inouï

Là où il y a performatif, c'est "comme si" un événement arrivait - mais un événement digne de ce nom est "au-delà" du performatif

Dans l'université : faire venir l'inouï
   
   
   
Derrida, analogie, "comme si" Derrida, analogie, "comme si"
               
                       

Pour l'acquÚrir, cliquez

sur le livre

 

Selon Emile Benveniste (in Problèmes de linguistique générale, tome 1 p273), "Un énoncé performatif ne peut être effectué que dans des circonstances particulières, une fois et une seule, à une date et en un lieu définis. C'est pourquoi il est souvent accompagné d'indications de date, de lieu, de noms de personnes, témoins, etc...". Si, par exemple, un président quelconque dit "La séance est ouverte", il ouvre une certaine séance, à une certaine date, en un certaine lieu. S'il réitère cette ouverture une autre fois, ce ne sera pas la même séance. On ne peut pas contester qu'un certain type d'événement se soit produit, mais il ne s'agit que d'un événement prévisible, balisé, soumis à des conditions de légitimité et d'autorité. Tout se passe "comme si" un nouvel événement arrivait, mais c'est un faux événement, un semblant, un simulacre d'événement.

Quand on dit "comme si", on s'appuie sur un modèle, une formule-type du genre "La séance est ouverte", prononcée dans un horizon qui peut rendre crédible, anticipable, maîtrisable, les effets de la profération.

Ce que Derrida appelle événement digne de ce nom n'est pas déterminé par ces conventions. Il n'est ni contrôlable, ni programmable, ni anticipable; il ne suppose ni pouvoir, ni habilitation. Il surprend, il arrive, il fait irruption, il interrompt toute organisation préalable. Son contexte n'est jamais absolument déterminable. Radicalement imprévu, il ne se situe même pas dans l'horizon du possible. Quand il arrive, il est irréductible à quelque performatif (au sens classique) que ce soit. C'est pourquoi la déconstruction considère le performatif austinien comme un problème, le nom du vrai problème, voire pour elle une cible privilégiée.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPerformatif

GE.LEG

DerridaEvenement

FM.LMM

UniversiteFaire

JG.LJG

DerridaAnalogie

GI.LGI

UPerformatifEvene

Rang = MPerformatif
Genre = MR - IA