Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art, avec ou sans beauté                     L'art, avec ou sans beauté
Sources (*) : L'effondrement dadaïste               L'effondrement dadaïste
Arthur Danto - "The Abuse of Beauty", Ed : Open Court, Chicago and La Salle, Illinois, 2003, p49

 

Architectonique a la planche jaune (Lioubov Popova, 1916) -

Dada est le paradigme de l'avant-garde intraitable, dont jamais les oeuvres ne seront perçues comme belles

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Autour de 1915, le concept de beauté s'est soudainement politisé. L'idée que le Beau, le Bien, l'Art et la Morale étaient intrinsèquement liés à été contestée au nom d'une révolte contre l'absurdité de la guerre. Tout ce qui était juste, vrai et beau avait été trahi, toutes les valeurs s'étaient déconsidérées, il ne restait plus qu'à crier. Alors que les précédentes innovations dans l'art (les postimpressionnistes, les Fauves), prétendaient encore à la beauté bien que la plupart des contemporains les aient considérées comme laides, Dada, lui, ne prétendait en aucune façon à la beauté, ni dans l'immédiat, ni dans le futur. Le mouvement assumait à 100% sa rupture avec le Beau.

La culture artistique des années 2000 n'a pas rompu avec Dada. Elle ne prétend plus changer le monde, mais n'a pas restauré le lien entre l'art et la beauté.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danto
DantoBeau

DG.GGD

ArtDada

HJ.LJJ

UDadaBeaute

Rang = TDADAbeau
Genre = MR - IB