Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le cinéma                     Derrida, le cinéma
Sources (*) : Le montage, machine à illusions               Le montage, machine à illusions
Jacques Derrida - "Avec Safaa Fathy : Tourner les mots; Au bord d'un film", Ed : Galilée - Arte Ed, 2000, p79

 

-

Le réalisme, idéal impossible

Monter un film, c'est s'aveugler à un nombre indéfini d'autres montages qui auraient été, eux aussi, possibles

Le réalisme, idéal impossible
   
   
   
Derrida, la vision : pleurs et aveuglements Derrida, la vision : pleurs et aveuglements
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida parle de sa propre place et de celle de la réalisatrice Safaa Tafhy dans la fabrication du film D'ailleurs, Derrida. Il a été l'acteur, le matériau, mais c'est elle qui a écrit le film et l'a signé. On ne peut pas lui demander de s'identifier à un seul de ces "je" montrés dans le film, car il y en a beaucoup d'autres. S'il choisissait, il se limiterait irréversiblement à une perspective, un point de vue dans lequel il devrait se retrouver - mais ce point de vue appartient à l'oeuvre de Safaa Fathy, pas à la sienne. Il en est ainsi pour tout film, tout montage : en découpant, enchaînant, montant, on laisse tomber "99%" du tout [c'est-à-dire presque tout]. On laisse tomber tous ces possibles auxquels il faut s'aveugler - d'où le titre de ce paragraphe : punctum caecum, point aveugle. Son expérience du film, dit-il, se rassemble en ce point, cette séquence d'une à deux secondes où l'aveugle de Tolède apparaît, solitaire, tourné vers son secret dont on ne saura jamais rien - de même qu'on ne saura rien de tous les autres "Derrida" possibles qui n'ont pas leur place dans cette archive dont le film atteste. Un film documentaire est une fiction organisée sous l'autorité d'une loi [celle qui gouverne la réalisation de ce genre de film] qui le légitime, et qui autorise sa production dans l'espace public.

 

 

Cet aveugle, rencontré en février 1999 dans une rue de Tolède, résiste au documentaire. Il surgit à l'improviste, d'abord dans le réel puis [par les soins de la réalisatrice] comme coupure dans le film, comme événement imprévisible.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaCinema

HE.LHE

ArtMontage

GG.LGG

ArtRealisme

GG.LGG

DerridaVue

TM.LMM

UMontage

Rang = OMontage
Genre = MH - NP