Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
D'un réalisme à l'autre                     D'un réalisme à l'autre
Sources (*) : Edouard Manet               Edouard Manet
Michael Fried - "Le modernisme de Manet, Esthétique et origines de la peinture moderne, tome 3", Ed : Gallimard, 2000, p111

 

-

[La tâche historique de la génération des peintres de 1863 a été le passage d'un réalisme corporel (Courbet) à un réalisme visuel (impressionnistes)]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Michael Fried appelle génération des peintres de 1863 celle qui s'est constituée cette année-là autour du Salon des Refusés et que Fantin-Latour a portraiturée en 1864 dans son tableau Hommage à Delacroix. Elle comprend quatre peintres : Henri Fantin-Latour lui-même, Alphonse Legros, Edouard Manet et James McNeill Whistler. Elle est à la fois proche de Gustave Courbet, qui mourra en 1877, et de Monet, Pissaro et Sisley, qui rentreront en scène très peu d'années plus tard. Alors que le réalisme de Courbet est intensément corporel et tend à absorber le spectateur dans la toile, l'impressionnisme inaugure une intense valorisation de la perception visuelle, qui confère à la vue un statut quasiment héroïque. Entre les deux, on trouve ces peintres qui tentent de concilier les deux tendances. C'est le cas plus particulièrement de certains autoportraits de Fantin-Latour, où la présence corporelle du peintre est saisissante, tandis que l'intensité de son regard trahit la volonté de peindre l'acte de voir - y compris si cela implique une inversion spéculaire de l'image. Dans son Autoportrait à la palette, Manet ira encore plus loin dans le souci de montrer la vue dans son instantanéité.

Mais ces peintres désirent aussi revenir à Delacroix (comme le montre le tableau de Fantin-Latour), ce qui témoigne de leur part d'un certain désir de rupture avec Courbet, et d'une attirance vers le "tableau", considéré comme oeuvre d'art plus traditionnelle, unité expressive et formelle.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Les tableaux de Manet et de Whistler ont fait scandale au Salon des Refusés de 1863 pour leur facture plus que pour leur sujet

-

L'inversion spéculaire de l'image dans les autoportraits, qui devient courante à partir des années 1860, témoigne d'une tension entre le corps réel de l'artiste et le réalisme de l'image

-

Dans l'"Autoportrait à la palette" de Manet, le mouvement rapide de la main semble subordonné à l'instantané de la vue

-

On entend par "tableau" l'unité nécessaire pour que se produise un effet "artistique" de clôture expressive et formelle

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
RealismePassage

AA.BBB

ManetParcours

BD.LDB

KV_RealismePassage

Rang = WRealisme1863
Genre = -