Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Guy-Félix Duportail                     Guy-Félix Duportail
Sources (*) :                
Guy-Félix Duportail - "Analytique de la chair", Ed : Cerf, 2011,

Analytique de la chair (Guy-Félix Duportail, 2011) [ADLC]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p9 : Introduction, une chair à reconquérir

p33 : PREMIERE PARTIE : renouer le "chiasma" entre phénoménologie et psychanalyse

p33 : Ch I : Le moment topologique de la phénoménologie française

p65 : Ch II : Le corps de chair

p85 : Ch III : La spatialité du corps de chair

p113 : Ch IV : De la spatialité du corps propre à la spatialité de la chair du monde

p149 : Ch V : Réparer la chair, repenser l'implexe du sujet

p177 : DEUXIEME PARTIE : Aventures et avatars de la chair après Merleau-Ponty

p177 : Introduction

p183 : I. La chair sans le corps

p183 : Ch VI : L'épissure mystique de Michel Henry

p203 : Ch VII : Le Saint Home de Lévinas

p223 : II. Le corps sans la chair

p223 : Ch VIII : L'expérience Jacques Derrida, ou du voisinage du propre et de l'étranger

p237 : Ch IX : Du réel précarisé par le virtuel : le corps sans organe de Deleuze et Guattari

p279 : Conclusion générale

---

Dans ce livre, et notamment son chapitre V, Réparer la chair, repenser l'implexe du sujet, la tentative de rapprochement entre la phénoménologie et la psychanalyse lacanienne que Guy-Félix Duportail poursuit avec persévérance depuis L'"A priori" littéral, une approche phénoménologique de Lacan) (2003) est mise en perspective de façon plus convaincante. Analysant un concept issu de Husserl, le corps de chair, la chiasma merleau-pontien et sa théorie de l'implexe (ou inconscient agissant), Duportail les rapproche de certaines figures de la topologie lacanienne, notamment le huit intérieur et la bouteille de Klein - dont la coupure est une double bande de Moebius. Vue sous l'angle de la psychanalyse, une des difficultés de la pensée de Merleau-Ponty est qu'elle ignore le signifiant phallique, la jouissance et la castration. Duportail "répare" ce "ratage" en reprenant le noeud borroméen à quatre ronds que Lacan avait introduit à propos du sinthome. Le rapport du corps au monde n'est plus simplement moebien. Par un chaînage supplémentaire, le corps propre s'articule au langage par une coupure.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Le "corps de chair" s'éprouve comme vivant, non objectivé; unifié avec le monde perçu, il reste corps propre, unique, exclusivement mien]

[L'Infini lévinassien dissimule le vrai trou, celui de la faille de l'Autre, masqué sous le leurre du visage et la jouissance de la castration]

Le corps n'est pas "dans" l'espace, il est "à" l'espace, dans un mouvement transcendant de dépassement, de projet

La topologie du "corps de chair" est celle d'un chiasme : proximité du lointain, co-présence du propre et de l'impropre, de moi-même et d'autrui

Je ne suis pas devant mon corps, je suis dans mon corps, ou plutôt : "Je suis mon corps"

Être corps, c'est être noué au monde : se situer dans l'espace par son schéma corporel, son style, comme une "corde de sens"

L'Infini de Lévinas semble prendre place au lieu même de l'objet (a) de Lacan

Analytique de la chair (Guy-Félix Duportail, 2011) [ADLC]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
DuportailParcours

B2.011

YYA.2011.Duportail.Guy-F&eaRang = ZYYDuportail
Genre = -