Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Lévinas selon Duportail                     Lévinas selon Duportail
Sources (*) : Guy-Félix Duportail               Guy-Félix Duportail
Guy-Félix Duportail - "Analytique de la chair", Ed : Cerf, 2011, p218

 

Le noeud borromen de Lacan, avec le (a) -

[L'Infini lévinassien dissimule le vrai trou, celui de la faille de l'Autre, masqué sous le leurre du visage et la jouissance de la castration]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Après avoir repéré, dans Totalité et Infini, une coïncidence entre l'Infini de Lévinas et l'objet (a) de Lacan, Guy-Félix Duportail en propose une interprétation. Selon lui, la rencontre de l'autre sexe chez Lévinas est désincarnée. Même le visage, considéré comme une parole originelle, ne se voit pas : il n'est que le Verbe de Dieu, qui interpelle et oblige à une prise de responsabilité éthique envers autrui. Le désir lévinassien évide la jouissance corporelle, il supprime le corps de la jouissance et ne laisse subsister que la pure présence du manque. C'est une jouissance hors corps, prise dans la signification, qui suppose la castration : une jouissance phallique au sens lacanien. La féminité, biffée dans son épaisseur corporelle, n'est présente que sous forme de défectuosité (une corporéité dépourvue de manifestation sensible et sensuelle), le visage de l'Autre est spiritualisé.

Le noeud lévinassien survalorise la coupure. Il humilie le corps de chair et magnifie la castration. L'Infini, qui recouvre l'objet (a), recouvre aussi l'altérité. Il ignore l'Autre de l'angoisse, celui du Dieu jaloux ou du Dieu trompeur. L'injonction à jouir de la castration dans un désir sans fin tend à épargner aux hommes la vue de la castration de l'Autre. Elle dissimule le "vrai trou", celui de la faille de l'Autre, masquée par le visage.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'Infini de Lévinas semble prendre place au lieu même de l'objet (a) de Lacan

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Duportail
DuportailLevinas

AA.BBB

DuportailParcours

LE.LDE

KD_DuportrailLevinas

Rang = VInfiniLevinasTrou
Genre = MK - CIT