Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Annonciation et perspective                     Annonciation et perspective
Sources (*) :              
Daniel Arasse - "L'Annonciation italienne - Une histoire de perspective", Ed : Hazan, 1999, p9

 

-

[Annonciation et perspective ont partie liée dans l'invention de la représentation moderne]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Selon Daniel Arasse, on peut repérer, du 14è au 16è siècle, une affinité particulière entre Annonciation et perspective. Différents auteurs s'y sont intéressés. Dès 1927, Panofsky a soutenu que la première peinture européenne "en perspective" était une une Annonciation de Lorenzetti datée de 1344. Selon John Spencer, un type tout à fait nouveau d'Annonciation est apparu à Florence dans les années 1415-25. Daniel Arasse pense que son initiateur est Masaccio (mort en 1428), mais le témoignage le plus ancien qui subsiste aujourd'hui est un petit panneau de Domenico Veneziano peint vers 1440-50, qui montre un dispositif centré, symétrique, qui conduit le regard vers un lieu clos et mystérieux. Plus tard Fra Angelico et Piero della Francesca reprendront ce dispositif.

Cette affinité est paradoxale, car elle n'est pas fondée sur un accord entre Annonciation et perspective, mais sur une tension entre l'une et l'autre. Cette tension ouvre un problème artistique auquel les peintres sont confrontés. Comment faire venir l'incommensurable dans la mesure? Comment visualiser l'infigurable? Comment figurer l'idée d'Incarnation, qui est elle-même un oxymore? Quelques peintres ont donné une réponse originale à cette question, en utilisant un écart intime et irréductible à l'intérieur même de la perspective. Ce sont ces peintres qui intéressent Arasse.

Voici ce que Giorgio Vasari écrit, en 1568, de l'Annonciation aujourd'hui perdue de Masaccio : "Il y a aussi sur le jubé de l'église San Niccolà oltr'Arno une Annonciation de Masaccio, à la détrempe, comportant un édifice aux nombreuses colonnes dessinées en perspective d'une grande beauté; en dehors du dessin qui est parfait, la profondeur est indiquée par des couleurs qui s'estompent peu à peu à perte de vue; Masaccio prouve en cela qu'il entendait très bien la perspective". De cette description et d'autres oeuvres que Masaccio a influencées, notamment une Autre Annonciation attribuée à Masolino à laquelle Masaccio aurait pu participer, Daniel Arasse déduit les caractéristiques suivantes :

- un échange réciproque entre l'ange et la Vierge impliquant, dans la représentation, une symétrie rigoureuse,

- la mise en évidence des opérations fondatrices de la perspective,

- une séparation nette entre l'ange Gabriel et la Vierge, ménageant un espace "entre-deux" où l'invisible devient visible.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Vers 1425-1440, nait à Florence une "nouvelle Annonciation" basée sur un dispositif centré, symétrique, qui conduit le regard vers un lieu clos et mystérieux

-

L'entre-deux séparant Gabriel et Marie fait voir ce qui, dans le récit figuré de l'Annonciation, n'est pas visible et pourtant présent de toute éternité

-

Quand le marbre peint, informe, fait office de pan de fuite, il montre l'irreprésentable, l'infigurable (Annonciation de Pérouse, Piero della Francesca, 1468-70)

-

L'Annonciation est un moment dans une roue mystique [Annonciation de l'armoire de la Santissima Annunziata (Fra Angelico, vers 1451-52)]

-

L'"Annonciation" d'Ambrogio Lorenzetti (1344) est le premier tableau où les perpendiculaires au plan du tableau convergent en un seul et même point

-

Pour figurer l'idée d'Incarnation, oxymore corps/esprit, il faut d'autres oxymores - par exemple visible/invisible

-

Au coeur de l'Annonciation est l'idée d'échange réciproque : à l'appel de Dieu ou de l'ange Gabriel répond l'acceptation libre de la Vierge, qui seule permet l'Incarnation

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Arasse
AnnonciationPerspective

AA.BBB

KD_AnnonciationPerspectiveGenre = -