Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Manet interroge le beau                     Manet interroge le beau
Sources (*) : Du jugement de Pâris à la culture européenne               Du jugement de Pâris à la culture européenne
Hubert Damisch - "Le Jugement de Pâris, Iconologie analytique I", Ed : Flammarion, 1992, p53

 

Le Dejeuner sur l'herbe, detail (Edouard Manet, 1863) -

Manet, une discordance interne

Le "Déjeuner sur l'herbe" de Manet exhibe le jeu insolent de la différence des sexes

Manet, une discordance interne
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Quand Napoléon III a vu ce tableau (dont on trouvera ici une reproduction complète), au Salon des Refusés de 1863, il l'a trouvé indécent. Cette réaction n'était pas isolée. Alors qu'on pouvait trouver beau le Concert champêtre de Giorgione, le tableau de Manet apparaissait comme vulgaire et choquant. A l'époque des Cabanel et des Aubry, ce n'était pas la nudité elle-même qui choquait, c'était le rejet de tout alibi poétique ou mythologique. Le sourire de la jeune femme du premier plan, au regard provocateur, déclenchait l'hilarité. Voyez cette chair brute, impersonnelle, à peine désirable! Pour solliciter le spectateur avec autant d'intensité, ce ne peut être qu'une prostituée. Quel manque de goût! Et le costume des hommes, voyez comme il est ridicule, avec l'étrange chapeau de celui de droite!

C'était une insulte à la beauté. Au refus de l'institution qui avait écarté le tableau, s'ajoutait une réaction encore plus vive de la part du public. Cette exhibition froide d'une opposition abrupte entre les sexes, à la fois biologique et sociale, suscitait une résistance, un rejet, un refoulement.

Manet n'a pas inventé la disposition de ces personnages. Il l'a reprise d'une célèbre gravure de Raimondi.

 

 

Pour décrire les réactions du public devant ce spectacle, Hubert Damisch parle de résistance au sens psychanalytique du terme. Face à la nudité incongrue et agressive de la femme, les hommes se présentent comme phalliques, coiffés. Même le fond de verdure est bizarre. Derrière le dos incurvé du modèle se dresse une sorte de nageoire dorsale dont on comprend mal le statut. Le public habitué au fini académique ne pouvait que rire ou s'indigner devant ce qui méritait à peine le nom d'ébauche.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
ManetBeau

EG.LGE

ParisOccident

KF.LFF

ManetDiscord

GE.LEG

WManetDesSexes

Rang = WMnetSexeDej
Genre = MR - IB