Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le beau, c'est le déplacé                     Le beau, c'est le déplacé
Sources (*) : Damisch / Derrida, le beau               Damisch / Derrida, le beau
Hubert Damisch - "Le Jugement de Pâris, Iconologie analytique I", Ed : Flammarion, 1992, p233

 

Gorgo, kylix attique a figures noires -

La Gorgone apparaît comme l'emblème de l'"absolument autre", auquel les Grecs ont su donner forme

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Une des caractéristiques fondamentales de la Gorgone est sa facialité. Si elle se présente comme un masque, c'est parce que sa puissance sacrée opère à travers le masque. Ce personnage féminin réduit à un visage est en même temps un bas-ventre. Comme Baubô, elle exhibe son sexe maquillé en visage, son visage en forme de sexe. Pour représenter le sexe féminin (en-dehors de toute pornographie), il n'y a que deux possibilités :

- soit un corps sans tête qui exhibe les organes génitaux, comme dans L'Origine du monde de Courbet ou l'Etant donnés de Marcel Duchamp;

- soit un visage qu'on ne peut regarder en face sans être pétrifié, un visage scandaleux, entre l'éclat de rire et l'image d'horreur, un visage effrayant que Freud n'a pas manqué de rapprocher de la crainte de la castration.

La Gorgone est l'emblème de la différence radicale, de cet autre "dont la présence est manifeste, et active, jusque dans le même". On en trouve dans le tableau de Watteau, Le Jugement de Pâris, une représentation. Sur le bouclier d'Athéna, elle semble assister, grimaçante, au choix de Pâris, fasciné par les parties intimes d'Aphrodite. Celle-ci est vue de dos, comme pour cacher l'obscène au spectateur, tandis qu'Héra, elle aussi subjuguée, s'enfuit, un doigt sur les lèvres. Ce que Pâris a vu sur le mont Ida lui a permis de faire un choix, celui de la plus belle - l'envers du tableau, l'envers de la Gorgone.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
BeauSupplement

HV.LHV

DamischDerrida

RG.LEG

XGorgoToutAutre

Rang = XGorgone
Genre = MR - IB