Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Oeuvre contemporaine, ouverture                     Oeuvre contemporaine, ouverture
Sources (*) : Oeuvre ouverte, bruit               Oeuvre ouverte, bruit
Umberto Eco - "L'oeuvre ouverte", Ed : Seuil - Points, 1965, p59

 

Le vendeur de journaux (W.G. Bellows, 1908) -

L'ouverture est la condition même de la jouissance esthétique, et toute forme dont on peut jouir pour sa valeur esthétique, est ouverte

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pourquoi trouvons-nous toujours dans une oeuvre d'art d'autres significations, une profondeur renouvelée? Cela ne tient pas à des stimuli objectifs, mais au fait que notre faculté de compréhension ne se limite pas à la dénotation. Il y a toujours en elle un reste, un halo d'ouverture. Connaître, c'est réaliser des ouvertures. Même si l'artiste tend à une communication univoque, son discours rompt d'une façon ou d'une autre l'ordre probable de la langue. Il augmente l'entropie, introduit un désordre par rapport à l'organisation précédente, et en même temps il accroît le nombre des significations possibles. Celles-ci sont imprévisibles, inconnues, le message est proliférant, mais c'est aussi un nouveau discours qui se met en place, avec ses paramètres ordonnés.

L'art contemporain a pour particularité d'instaurer un ordre, mais extrêmement improbable par rapport à l'ordre initial, et qui obéit à ses propres lois.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

EcoUmberto
OuvertCtp

EF.LEF

OeuvreBruit

HD.LKH

UEsthetiqueJouissance

Rang = Oesthetiqueouverture
Genre = MR - IB