Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Absorbement et anti - théatralité                     Absorbement et anti - théatralité
Sources (*) :              
Michael Fried - "Le modernisme de Manet, Esthétique et origines de la peinture moderne, tome 3", Ed : Gallimard, 2000, p179

 

Oedipe et le sphinx (Gustave Moreau, 1864) -

"Oedipe et le sphinx", tableau de Gustave Moreau (1864), a eu un succès immédiat car il semblait aux contemporains immédiatement et pleinement intelligible

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Ce tableau, présenté au Salon de 1864 avec le Christ mort et les anges de Manet, a remporté un vif succès. Gustave Moreau sortait à peine de la crise personnelle qu'il avait traversée à partir de 1856, date de la mort de son maître Théodore Chassériau. Il avait passé deux ans en Italie, et préparé ce tableau dans le plus grand isolement. En tant que peintre symboliste, idéaliste, il s'opposait aux jeunes réalistes influencés par Courbet et se présentait comme un héritier des peintres du passé (avec un style qui rappelait Mantegna).

Rien ne semble, dans cette oeuvre, abandonné au hasard. Qu'il s'agisse des détails ou de la composition, tout est médité, voulu, calculé, concerté, posé avec intention. Il s'en dégage une force et une étrangeté saisissantes. Les deux personnages sont entièrement absorbés dans leur face à face, dans une mise en scène parfaite qui frappe l'esprit du spectateur dès la première impression. La finition de chaque détail, le rejet de l'à peu près et de la facilité sensuelle, le rendu extrêmement soigneux des mains et des pieds (que David recommandait dès les années 1780), tout cela donnait une sorte d'autorité à ce tableau qui formait incontestablement un tout.

---

A comparer au tableau d'Ingres qui porte le même titre. Le paradoxe de ces deux tableaux, c'est que, dans ces deux cas, ce que l'on cherche à représenter de la façon la plus intelligible possible est une énigme.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
FriedAbsorbement

KM.LKM

VMoreauOedipe

Rang = WMoreauOedipe
Genre = MR - IB