Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Manet, une discordance interne                     Manet, une discordance interne
Sources (*) : Manet, premier moderne               Manet, premier moderne
Michael Fried - "Le modernisme de Manet, Esthétique et origines de la peinture moderne, tome 3", Ed : Gallimard, 2000, pp186-8

 

-

Manet, l'inintelligible

[On trouve, dans l'art de Manet, une disparité interne, inexplicable, une discordance, une tension fondamentale]

Manet, l'inintelligible
   
   
   
Edouard Manet Edouard Manet
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On trouve dans de nombreux tableaux de Manet des contradictions étranges. Par exemple, dans le Déjeuner sur l'herbe, la jeune femme insolente et nue qui contraste avec les hommes habillés; ou bien, dans le Christ mort et les anges, un Jesus immobile à côté de l'ange en mouvement qui le soutient; ou encore, dans l'Olympia, la courtisane statique qui nous regarde tandis que la servante lui tend un bouquet qu'elle ignore; et aussi, dans Le Balcon, la figure de Berthe Morisot au regard intense qui contraste avec les deux autres personnages, atones et insignifiants. Souvent, cette disparité thématique est redoublée par une autre disparité, entre des zones rapidement exécutées, qui semblent improvisées, et d'autres plus soigneusement peintes. C'est l'un des aspects de la peinture de Manet que ses contemporains ont eu le plus de mal à comprendre. Pourquoi, dans le Déjeuner sur l'herbe, le bouvreuil est-il rendu de manière détailllée et la grenouille n'est-elle brossée que hâtivement? Pourquoi, dans Courses à Longchamp, la partie statique est-elle plus soigneusement rendue que la partie mouvante? Selon Michael Fried, il s'agit dans les deux cas de rendre la vitesse, mais dans le premier c'est la vitesse du regard tandis que dans la seconde c'est la vitesse de la main. Ce qui apparaît comme un contraste peut être lu comme une sorte de complémentarité.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

"Le Déjeuner sur l'herbe" de Manet, premier tableau moderne, rompt avec l'art académique sans renoncer à s'inscrire dans les filiations de l'histoire de l'art

-

Chez Manet, la vitesse du regard qui immobilise le motif, et celle de la main qui exige une exécution rapide, sont complémentaires

-

Le "Déjeuner sur l'herbe" de Manet exhibe le jeu insolent de la différence des sexes

-

L'Olympia, d'Edouard Manet (1863), Vénus séductrice, est aussi la plus discordante

-

Quand Manet a présenté le "Christ mort et les anges" au Salon de 1864, le tableau a paru incohérent, inintelligible

-

Chez Manet, la relation peintre-peinture-modèle prime "ontologiquement" sur la relation peintre-spectateur

-

Dans "Courses à Longchamp" de Manet (1864), où le mouvement contraste avec l'immobilité, subsiste une "restance" irréductible, inintelligible

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
ManetDiscord

AA.BBB

ManetModerne

DI.LDI

ManetInintelligible

GE.LEG

ManetParcours

AE.LEG

IT_ManetDiscord

Rang = WManetDiscord
Genre = -