Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Les nuages en peinture                     Les nuages en peinture
Sources (*) : Renaissance, espace, parole               Renaissance, espace, parole
Hubert Damisch - "Théorie du nuage - Pour une histoire de la peinture", Ed : Seuil, 1992, pp21-2

 

Ascension du Christ (Le Correge, 1520-24) -

Dans "L'Ascension du Christ", du Corrège, se fait jour pour la première fois la volonté de construire la peinture à partir des seules sensations du sujet

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La construction picturale du Corrège utilise la concavité de la coupole de l'église Saint-Jean-l'Evangéliste de Parme, mais ce n'est pour s'appuyer sur elle, c'est pour mieux la nier. Le cercle des Apôtres ne prend pas appui sur le tambour de la coupole, mais sur un amas de nuées grisâtres, un anneau qui laisse paraître en son centre la figure du Christ. Il faut que la Vision céleste (celle de saint Jean à Patmos) n'ait aucun rapport avec la bâtisse, qu'elle soit tendue vers l'infini du ciel, comme dans l'Assomption de la Vierge.

Certains observateurs n'ont pas manqué de se moquer de la figure du Christ, peinte en un raccourci qui la fait ressembler à une grenouille. Cela est-il digne du sujet? a demandé Burckhardt en 1855. Mais cette question, posée de cette façon, suppose qu'on ne s'attache qu'au contenu des images, à leur signifié (selon la méthode iconographique), et non pas à leurs conditions de possibilité : forme, contour, modelé, ombres, couleur, raccourcis, perspectives, effets de recouvrement ou d'éloignement, etc..., lesquelles conditions peuvent être analysées commes des formes a priori de la sensibilité au sens kantien.

Selon Mengs, le Corrège désirait avant tout "faire plaisir aux yeux et charmer l'âme des spectateurs". Son art avait une qualité essentiellement visuelle et subjective. Son style était "pictural", par opposition à un style "linéaire" qui insiste sur les figures.

Le titre traditionnel retenu ici, L'Ascension du Christ, est erroné. En effet, dissimulé par la saillie d'une corniche, au bord de la fresque, on peut voir l'Evangéliste. Il ne s'agit donc pas d'un événement, l'Ascension du Christ, mais d'une vision : l'apparition du Christ à Saint Jean, dans l'île de Patmos, telle que la décrit l'Apocalypse.

 

 

Alors que, dans les textes évangéliques décrivant son Ascension, le Christ disparaît dans une nuée, il semble ici flotter en l'air, comme s'il était en lévitation. Seuls les bras largement ouverts des Apôtres le soutiennent - mais de loin. Tout est fait pour que, depuis le sol, le sujet ne soit pas extérieur à l'image qu'il contemple, mais soit placé dans une situation où cette vision pourrait être la sienne.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
DamischNuage

FE.LEF

DamischPhone

HG.LGG

VCorregeSujet

Rang = WCorregeSujet
Genre = MR - IB