Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, performativité inouïe                     Derrida, performativité inouïe
Sources (*) : Derrida, le cinéma               Derrida, le cinéma
Jacques Derrida - "Trace et archive, image et art", Ed : INA, 2002, p110

 

-

Un film est un art de la coupure : ce qu'il "fait", c'est qu'on ne puisse pas se réapproprier cette chose-là, qui n'apparaît qu'à l'autre

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Il est question de D'ailleurs Derrida, ce film signé par Safaa Fathy, dont elle est l'auteur et dont Derrida est à la fois le thème et l'acteur. C'est elle (la réalisatrice) qui a fait les choix, par sa compréhension multiple de ce que lui, Derrida, a écrit. Mais qu'est-ce que ce faire? En quoi consiste-t-il? Il y a le choix du matériau; il y a aussi un certain rapport à l'acteur; il y a son autoportrait à elle, Safaa Fathy. Avec l'acteur, un contrat dissymétrique s'est établi, un contrat hétéronomique comparable à une circoncision (car ni l'acteur, ni le circoncis, ne maîtrisent l'alliance dans laquelle le "faire" les a engagés). Même si, apparemment, la frontière entre public et privé est brouillée [car les sources privées de l'homme public sont montrées], son secret à lui (à l'acteur-thème) reste gardé, séparé, en réserve. Ce qui lui est absolument singulier, propre, idiomatique, cette chose-là, on la laisse vivre. C'est en cela que le film est une coupure. Il permet à Derrida de ne pas se sentir engagé dans ce qu'il a de plus propre. Ni la réalisatrice, ni l'acteur, ne peuvent se réapproprier le film : il y a interruption de la réappropriation, coupure d'avec soi mais sans mutilation (autre analogie avec la circoncision). Le montage coupe, interrompt, puis il enchaîne, il recoud.

 

 

[Mais cela ne vaut pas pour tous les films : seulement ceux qui sont des oeuvres, des oeuvres singulières des "oeuvres en tant qu'oeuvres"].

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
OeuvreConcept

MG.LGG

DerridaCinema

IK.LIK

UCinemaCoupure

Rang = NCinemaCoupure
Genre = MH - NP